COMMENT LES AC­TEURS DU GRAND PA­RIS PENSENT LA VILLE DE DE­MAIN

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - TERRITOIRES - CESAR AR­MAND

Au Sa­lon de l'im­mo­bi­lier d'en­tre­prise (Si­mi), amé­na­geurs et élus grand-pa­ri­siens se disent prêts à re­le­ver les dé­fis de la tran­si­tion éco­lo­gique et nu­mé­rique.

Ve­ni, vi­di, vi­ci, c'est ter­mi­né ! « J'ar­rive, je cède des charges fon­cières, je pres­cris des obli­ga­tions et je m'en vais. Ce mo­dèle connaît ses li­mites », as­sure Thier­ry Lajoie, di­rec­teur gé­né­ral de l'éta­blis­se­ment pu­blic Grand Pa­ris Amé­na­ge­ment (GPA). Au Sa­lon de l'im­mo­bi­lier d'en­tre­prise (Si­mi), "l'ha­bi­tant" re­vient sur le de­vant de la scène. « Quand on construit quelque chose sans les gens, ils pensent qu'on construit contre eux. »

C'est pour­quoi Thier­ry Lajoie a com­man­dé une en­quête à Har­ris In­ter­ac­tive sur "les Franciliens et la ville de de­main". Il en res­sort que sur les 2.000 per­sonnes in­ter­ro­gées entre le 22 no­vembre et le 3 dé­cembre der­nier, et donc en pleine crise des "gi­lets jaunes", plus des trois quarts sou­haitent à l'ave­nir une mo­bi­li­té ren­for­cée et s'in­ves­tir dans une vie plus qua­li­ta­tive.

En ma­tière de dé­pla­ce­ments ur­bains, pre­mier émet­teur de gaz à ef­fet de serre, 88% d'entre eux es­pèrent ain­si des trans­ports com­muns à l'heure et 80% un for­fait unique pour les trans­ports pu­blics et in­di­vi­duels.

« La ré­gion Île-de-France est pré­sen­tée ou consi­dé­rée comme une po­pu­la­tion in­di­vi­dua­liste, mais on n'est pas uni­que­ment sur le "moi et ma voi­ture per­son­nelle" », com­mente le son­deur Jean-Da­niel Lé­vy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.