BOR­DEAUX METROPOLE : LE TRAM­WAY JUS­QU'A L'AEROPORT EN 2021, LE PONT SIMONE VEIL AT­TEN­DRA 2022

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - TERRITOIRES - PIERRE CHEMINADE

Avec l'avis fa­vo­rable de la com­mis­sion d'en­quête pu­blique, la des­serte de l'aé­ro­port de Bor­deaux-Mé­ri­gnac par la ligne A du tram­way est en bonne voie pour abou­tir fin 2021. A cette date, en re­vanche, le pont Simone Veil de­vrait toujours être en chan­tier. Le fu­tur fran­chis­se­ment de la Ga­ronne de­vrait en ef­fet ac­cu­ser deux ans de re­tard pour une mise en ser­vice en 2022 au plus tôt.

C'est Alain Jup­pé qui a lui-même confir­mé l'in­for­ma­tion dans les co­lonnes de 20 Mi­nutes, ce 5 dé­cembre au su­jet du pont Simone Veil : "Il est vrai­sem­blable qu'on se­ra conduit à lan­cer une nou­velle consul­ta­tion et donc qu'on au­ra deux ans de re­tard." Soit une mise en ser­vice en 2022, au plus tôt, en rai­son du désac­cord tech­nique et fi­nan­cier entre Bor­deaux Mé­tro­pole et le grou­pe­ment char­gé de la construc­tion.

Ce der­nier consi­dère que pour construire les piles du pont, des ba­tar­deaux, en­ceintes de tra­vail en pal­planches, ne sau­raient suf­fire tant la qua­li­té du sol est mau­vaise et les cou­rants im­por­tants. L'en­tre­prise es­time que ces ba­tar­deaux de­vraient être pro­té­gés, alour­dis­sant la fac­ture de 18 M€. Bor­deaux Mé­tro­pole - qui a at­tri­bué le mar­ché de la construc­tion du pont en juillet 2017, pour 70 M€ HT, au grou­pe­ment d'en­tre­prises Ra­zel-Bec (man­da­taire), ETPO, Fayat TP, SEFI-In­tra­for, Bau­dinC­hâ­teau­neuf et Bar­bot CM - n'est pas de cet avis en s'ap­puyant sur le bu­reau d'études Egis. Un ex­pert et un mé­dia­teur ont été man­da­tés en juin der­nier et de­vraient li­vrer leurs conclu­sions pro­chai­ne­ment afin "d'ar­ri­ver à une so­lu­tion avant la fin de l'an­née", es­père le pré­sident de la Mé­tro­pole.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.