"PRIVILEGIER L'EFFICACITE ENERGETIQUE" ISA­BELLE KO­CHER, EN­GIE

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - COP24 - ISA­BELLE KO­CHER

[24 Tri­bunes pour la COP24 | 1/24 ] Elle est la grande ou­bliée de la lutte contre le chan­ge­ment cli­ma­tique. L'ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique est moins sou­vent ci­tée, et pour­tant, elle a contri­bué plus que toutes les éner­gies re­nou­ve­lables à la ré­duc­tion des émis­sions de gaz à ef­fet de serre. Par Isa­belle Ko­cher, Di­rec­trice gé­né­rale d'En­gie.

Si les émis­sions de CO2 n'ont pas aug­men­té entre 2014 et 2016 mal­gré la crois­sance du PIB, ce­la en re­vient d'abord aux me­sures d'ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique. L'Agence in­ter­na­tio­nale de l'éner­gie a cal­cu­lé que ces me­sures avaient contri­bué à hau­teur de 77 % à la sta­bi­li­sa­tion des émis­sions de CO2, de­vant les chan­ge­ments du mix éner­gé­tique, avec le dé­ve­lop­pe­ment du gaz et des re­nou­ve­lables, à hau­teur de 23 %.

Pour­tant, l'ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique ne fait pas rê­ver. Moins vi­sible que des ins­tal­la­tions so­laires ou éo­liennes, elle reste lar­ge­ment in­con­nue du grand pu­blic et peine à s'im­po­ser en haut de l'agen­da po­li­tique. Dans l'ima­gi­naire col­lec­tif, la lutte contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique se me­sure avant tout à l'aune du dé­ve­lop­pe­ment des éner­gies re­nou­ve­lables.

Ces der­nières sont bien évi­dem­ment es­sen­tielles. Nous de­vons ab­so­lu­ment ver­dir le mix éner­gé­tique, ac­cé­lé­rer le dé­ploie­ment des éner­gies re­nou­ve­lables les plus ma­tures (so­laire, éo­lien) et amé­lio­rer la com­pé­ti­ti­vi­té des éner­gies re­nou­ve­lables émer­gentes (bio­mé­thane, hy­dro­gène re­nou­ve­lable).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.