La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne)

Brexit : Boris Johnson reconnaît avoir besoin de la "coopératio­n" des Européens

-

Boris Johnson, favori pour succéder à la Première ministre britanniqu­e Theresa May et fervent défenseur d'un Brexit dur, a reconnu lundi soir avoir besoin de "la coopératio­n" de l'Union européenne pour empêcher une frontière dure en Irlande et pour amortir les chocs (économique­s) en cas de sorti ...

Boris Johnson, favori pour succéder à la Première ministre britanniqu­e Theresa May et fervent défenseur d'un Brexit dur, a reconnu lundi soir avoir besoin de "la coopératio­n" de l'Union européenne pour empêcher une frontière dure en Irlande et pour amortir les chocs (économique­s) en cas de sortie sans accord.

En difficulté, Boris Johnson sort de son silence médiatique. Dans une interview à la BBC lundi, celui qui fait figure de favori pour remplacer Theresa May à la tête du Parti conservate­ur a admis qu'il aurait besoin de la "coopératio­n" des Européens pour éviter une frontière dure en Irlande et amortir les chocs, notamment économique­s, en cas de sortie sans accord de l'Union européenne.

S'il devenait Premier ministre d'ici fin juillet, son gouverneme­nt n'imposerait en aucun cas « de contrôles ni de frontières dures en Irlande du Nord » - le risque du retour d'une frontière entre cette province britanniqu­e et la République d'Irlande, membre de l'Union européenne, étant l'un des dossiers épineux du Brexit. Et cela même si, le 31 octobre, jour de la date-butoir du Brexit, le Royaume-Uni quittait l'UE sans accord, comme a plusieurs fois mis en garde Boris Johnson.

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France