La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne)

Philippe Stefanini : "S'installer en Provence permet de viser l'Europe"

- LAURENCE BOTTERO

Philippe Stefanini, directeur général de Provence Promotion, l’agence d’attractivi­té économique d’Aix-Marseille-Provence et Pays d’Arle, fait un état des lieux de la politique de la région en faveur des entreprene­urs africains.

LA TRIBUNE - Les acteurs économique­s du territoire disent avoir une volonté de plus en plus forte de nouer de vrais liens avec l'Afrique. L'intérêt des entreprise­s africaines pour la Provence va-t-elle dans ce sens ?

PHILIPPE STEFANINI - L'intérêt se mesure sur la communauté startup, car l'offre en accélérate­ur s'est étoffée sur des thématique­s directemen­t liées à l'Afrique. Notamment l'accélérate­ur porté par CMA CGM, Ze Box, installé à Marseille, est attractif. L'autre sujet est le partage, avec l'Europe, des technologi­es qui impactent l'énergie. Venir s'installer en Provence est le bon endroit pour y installer une force commercial­e qui adresse l'Europe. Aix-Marseille, c'est l'Europe sans être trop éloigné de son pays d'origine.

Quels sont les pays ou régions qui semblent le plus avoir d'appétence pour Aix-Marseille ? Et quelles filières ont le plus d'opportunit­és avec le territoire ?

Le Maroc et la Tunisie. Les entreprise­s originaire­s du Maroc ont réussi avec des clients qui ressemblen­t aux clients français dans les domaines de la banque et de l'aéronautiq­ue. Avec la Tunisie existe un effet diaspora.

S'installer en Provence, est-ce facile ? Certains entreprene­urs pointent des difficulté­s administra­tives notamment.

Les difficulté­s concernent essentiell­ement les titres de séjour. Mais la France dispose de programmes pour les talents. Nous aidons les entreprise­s à être claires et précises dans leur dossier. Une offre est actuelleme­nt en train de se mettre en place, autour de la Chambre de commerce et d'industrie et de la Métropole, en lien avec les associatio­ns liées à l'internatio­nal afin d'accompagne­r au titre de séjour, à l'installati­on du conjoint.

Comment l'agence travaille-t-elle avec ses homologues africains ?

Pas encore, il faudrait déjà travailler la façon de collaborer avec nos homologues européens. Nous sommes dans un contexte où nous sommes tous taillés pour attirer les entreprise­s chez nous. Les startuppeu­rs n'ont pas de frontières géographiq­ues. Pour les entreprise­s qui viennent d'Allemagne, du Canada ou d'ailleurs, ,se dire qu'elles s'installent sur le territoire Aix-Marseille-Provence ,c'est se dire qu'elles peuvent regarder ce qu'il se passe au-delà de la Méditerran­ée.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France