A BOR­DEAUX METROPOLE, LA RAREFACTION DES PER­MIS DE CONS­TRUIRE EST "UN FAC­TEUR EX­PLO­SIF" (4/11)

La Tribune - - LE REPORTAGE - JEAN-PHI­LIPPE DEJEAN

Arnaud Rous­sel-Prou­vost est le nou­veau pré­sident de la Fé­dé­ra­tion des pro­mo­teurs im­mo­bi­liers de Nou­velle-Aqui­taine. As­so­cié chez Sa­fran Immobilier à Bor­deaux, il tire la son­nette d’alarme sur les consé­quences po­ten­tiel­le­ment ca­tas­tro­phiques du mal­thu­sia­nisme des maires des villes de la Mé­tro­pole, qui re­fusent des per­mis de cons­truire. Quelles sont vos prio­ri­tés, dans un contexte mar­qué par la hausse des prix im­mo­bi­liers et l'at­trac­ti­vi­té de la mé­tro­pole bor­de­laise ? Arnaud Rous­sel-Prou­vost : Notre prin­ci­pal ob­jec­tif est d'of­frir une offre di­ver­si­fiée de lo­ge­ments afin de per­mettre à toutes les ca­té­go­ries de po­pu­la­tions de se lo­ger dans la Mé­tro­pole. Ain­si la FPI sou­haite par­ti­ci­per à l'ac­crois­se­ment d'une offre de lo­ge­ments neufs à prix maî­tri­sés tout en conti­nuant à par­ti­ci­per à la pro­duc­tion de lo­ge­ments so­ciaux. Oui ce type de lo­ge­ments existe dé­jà dans les zones d'amé­na­ge­ment concer­té, en par­ti­cu­lier à Bor­deaux, mais nous de­vons être ca­pables de l'in­té­grer dans le sec­teur dif­fus. Sur un an et jus­qu'au deuxième tri­mestre de cette an­née 4.829 lo­ge­ments ont été ven­dus dans la Mé­tro­pole, dont 3.428 en sec­teur dif­fus. Ce qui re­pré­sente 71 % du mar­ché. Or, dans ce contexte, nous per­ce­vons un mou­ve­ment qui est en train de s'ac­cé­lé­rer, qui re­lève du mal­thu­sia­nisme ur­bain avec des élus qui re­fusent toute idée de den­si­té et sou­haitent blo­quer les per­mis de cons­truire. Vous vou­lez dire que la si­tua­tion prend un tour cri­tique ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.