MAR­SEILLE : GAU­DIN EN AP­PELLE A L'ETAT APRES L'EF­FON­DRE­MENT D'IM­MEUBLES

La Tribune - - FRANCE - CE­SAR AR­MAND

Trois jours après l'ef­fon­dre­ment des trois im­meubles dans le quar­tier de Noailles, le maire de Mar­seille, Jean-Claude Gau­din, a dé­fen­du son bi­lan tout en de­man­dant une in­ter­ven­tion plus ef­fi­cace de l'Etat. Au len­de­main du drame qui a frap­pé trois im­meubles et oc­ca­sion­né la mort de six in­di­vi­dus, le maire de Mar­seille pro­met­tait de « faire plus ». Vi­si­tant une crèche le 7 novembre, Jean-Claude Gau­din avait an­non­cé, à nos confrères de La Mar­seillaise, vou­loir « une vé­ri­fi­ca­tion to­tale de tout ce qui peut pa­raître au­jourd'hui comme de l'ha­bi­tat in­sa­lubre ». Ce ma­tin du 8 novembre, lors de sa con­fé­rence de presse, l'élu a com­mu­ni­qué sur les « ac­tions mul­tiples, im­por­tantes et constantes » que sa ville dé­ploie de­puis son élection en 1995. « Cette am­bi­tion vise l'amé­lio­ra­tion des condi­tions de vie dans les quar­tiers les plus dé­gra­dés et pau­pé­ri­sés », a-t-il pour­sui­vi. Jean-Claude Gau­din, re­fu­sant « les po­lé­miques et l'ex­pres­sion d'in­té­rêts par­ti­cu­liers », a no­tam­ment rap­pe­lé que de­puis 2005, Mar­seille a en­ga­gé 200 mil­lions d'eu­ros de dé­penses dont 110 au titre de l'Agence na­tio­nale pour la ré­no­va­tion ur­baine, 35 contre l'ha­bi­tat in­digne et 28 au pro­fit du lo­ge­ment so­cial.

DES PRÉCONISATIONS POUR L'HA­BI­TAT PRI­VÉ EN 2015

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.