« DANS LA 5G, LE RE­TARD QUE PREND L'EU­ROPE EST GRAVE »

La Tribune - - NUMERIQUE - PIERRE MANIERE

Se­lon le think tank Idate, les in­ves­tis­se­ments eu­ro­péens dans les té­lé­coms et la pro­chaine génération de com­mu­ni­ca­tion mo­bile sont in­suf­fi­sants au re­gard de ceux consen­tis, no­tam­ment, par les États-Unis. Si beau­coup d'opé­ra­teurs eu­ro­péens se montrent of­fi­ciel­le­ment se­reins concer­nant l'ar­ri­vée de la 5G, les ob­ser­va­teurs sont de plus en plus nom­breux à ti­rer la son­nette d'alarme. Lors d'une con­fé­rence de presse, ce jeu­di 8 novembre, le think tank Idate s'est mon­tré très in­quiet. Pour JeanLuc Lem­mens, son di­rec­teur du pôle mé­dias et té­lé­coms, « le re­tard que prend l'Eu­rope dans la 5G est grave » . À ses yeux, le pro­blème est que le Vieux Conti­nent n'in­ves­tit pas as­sez. Graphe à l'ap­pui, il af­firme que l'in­ves­tis­se­ment par ha­bi­tant dans les té­lé­coms s'élève à 194 eu­ros aux États-Unis, contre 92 eu­ros en Eu­rope. Ré­sul­tat, se­lon lui, « il manque 50 mil­liards d'eu­ros d'in­ves­tis­se­ment par an dans l'Union eu­ro­péenne » pour que le Vieux Conti­nent fasse jeu égal avec le pays de l'Oncle Sam. --

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.