PLA­TE­FORMES NUMERIQUES : FAN­TASMES ET REALITES

La Tribune - - OPINIONS - OLI­VIER PASSET, XER­FI

La Tri­bune pu­blie chaque jour des ex­traits is­sus des ana­lyses dif­fu­sées sur Xer­fi Ca­nal. Au­jourd'hui, fan­tasmes et réa­li­tés des pla­te­formes nu­mé­riques Der­rière la no­tion de pla­te­forme il y a des grands fan­tasmes, dignes d'un block­bus­ter amé­ri­cain. Un com­bat pla­né­taire, avec au som­met de l'af­fiche des ti­tans ten­ta­cu­laires, les fa­meux GAFAM, qui me­nacent d'anéan­tir ou d'in­féo­der l'en­semble des en­tre­prises de la planète, sur fond de sur­va­lo­ri­sa­tion bour­sière qui leur confère un pou­voir de pré­da­tion sur­di­men­sion­né. Et puis à la base, une my­riade de star­tup plus spé­cia­li­sées, et leur ar­mée de geek hips­ter qui mènent le com­bat rap­pro­ché à plus pe­tite échelle avec les en­tre­prises en place. Le ca­pi­ta­lisme contem­po­rain, vit ain­si avec ce spectre de la fin des en­tre­prises, et avec elles, du sa­la­riat. Tout n'est pas faux dans cette nar­ra­tion ca­ri­ca­tu­rale. Mais, cette der­nière nous égare sur beau­coup d'as­pects. D'abord sur l'op­po­si­tion entre pla­te­formes et en­tre­prises. Les pla­te­formes, sont des en­tre­prises. D'un nou­veau type certes. Mais comme ces der­nières, elles re­tiennent des com­pé­tences, elles in­ves­tissent, sou­vent lour­de­ment, ac­cu­mu­lant et im­mo­bi­li­sant des ac­tifs tan­gibles et in­tan­gibles, et bâ­tissent des bar­rières qui ne sont pas in­fran­chis­sables. La pla­te­forme, n'est pas l'an­ti-ma­tière de l'en­tre­prise, que l'on dé­fi­nit sou­vent comme un ilot de co­opé­ra­tion et de re­la­tions stables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.