COM­MENT SIN­GU­LART, LE AMA­ZON FRANCAIS DES OEUVRES D'ART, VEUT CONQUERIR LA CHINE

La Tribune - - NUMERIQUE - ANAIS CHERIF

Lan­cée en 2017, la mar­ket­place fran­çaise d’oeuvres d'art réa­lise dé­jà 95% de ses ventes à l'ex­port. Pro­chaine des­ti­na­tion : la Chine, deuxième mar­ché mon­dial pour l'art contem­po­rain, où Sin­gu­lart vient de lan­cer un site. En pa­ral­lèle, la jeune pousse a ren­for­cé sa pré­sence eu­ro­péenne grâce à l'ac­qui­si­tion de son concur­rent bri­tan­nique New Blood Art en sep­tembre. Après un an d'exis­tence, Sin­gu­lart veut ac­cé­lé­rer son dé­ve­lop­pe­ment à l'in­ter­na­tio­nal. La mar­ket­place fran­çaise d'oeuvre d'arts, spé­cia­li­sée dans la pein­ture et la pho­to, est née en août 2017 d'un constat : "Les ga­le­ries tra­di­tion­nelles ne vont pas en­core sur In­ter­net et les ar­tistes n'aiment pas se vendre", as­sure Ve­ra Kampf, co-fon­da­trice de Sin­gu­lart. A l'heure où les foires d'art ex­plosent, celles-ci re­quièrent temps et ar­gent pour pou­voir s'y rendre plu­sieurs jours. Dif­fi­cile alors pour les ar­tistes et col­lec­tion­neurs de se ren­con­trer. "Comme le mar­ché de l'art est en­core dé­ter­mi­né par pays - avec des col­lec­tion­neurs très dif­fé­rents se­lon les ré­gions - c'est dif­fi­cile pour les ar­tistes de trou­ver ac­qué­reur à l'étran­ger quand ce ne sont pas des grands noms. Grâce à In­ter­net, nous vou­lons faire sau­ter les bar­rières à l'in­ter­na­tio­nal", af­firme Ve­ra Kampf.

33.000 OEUVRES ET 1.700 AR­TISTES

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.