CES 2019 : UN MOU­NIR MAH­JOU­BI VIR­TUEL CONFIRME LE "NEXT 40", LE CAC 40 DE LA FRENCH TECH

La Tribune - - CES 2019 - SYL­VAIN ROL­LAND, A LAS VE­GAS

Le se­cré­taire d'État au Nu­mé­rique va ve­nir trois fois au CES... de ma­nière vir­tuelle, sous la forme d'un ro­bot de té­lé­con­fé­rence créé par la star­tup fran­çaise Awa­bot. Lors de la soi­rée fran­co­phone en marge du salon, il a confir­mé le lan­ce­ment cette an­née d'un tout nou­vel in­dice pour les star­tups, le Next 40.

Cette an­née, au­cun membre du gou­ver­ne­ment ni pré­sident de Ré­gion n'a fait le dé­pla­ce­ment au CES. Et pour cause : dans le contexte so­cial ten­du des "Gi­lets jaunes", le plus grand salon tech­no­lo­gique au monde, si­tué dans la ca­pi­tale mon­diale du bling-bling à Las Ve­gas, est de­ve­nu com­plè­te­ment in­fré­quen­table. Une si­tua­tion dé­li­cate pour le se­cré­taire d'État au Nu­mé­rique, Mou­nir Mah­jou­bi, peu en­clin au risque po­li­tique de s'ex­hi­ber au mi­lieu de la "star­tup na­tion" si im­po­pu­laire en ce mo­ment, mais dont la pré­sence était pour­tant at­ten­due de pied ferme par l'éco­sys­tème de la French Tech.

Comme en son temps Fran­çois Hol­lande, Mou­nir Mah­jou­bi a donc dé­ci­dé de pra­ti­quer l'art de la syn­thèse. Mar­di 8 jan­vier, il a bien fait une ap­pa­ri­tion au CES... de­puis Pa­ris, de ma­nière vir­tuelle. Une ma­nière d'être là sans vrai­ment être là, de mon­trer son sou­tien à l'éco­sys­tème sans prê­ter le flanc à la cri­tique d'un coû­teux voyage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.