TELECOMS : EN BEL­GIQUE, PROXI­MUS VEUT TAILLER DANS SES EF­FEC­TIFS

La Tribune - - NUMERIQUE - PIERRE MANIERE

L’opé­ra­teur his­to­rique a confir­mé ce jeu­di qu’il en­vi­sa­geait de sup­pri­mer 1.900 em­plois, soit 15% de ses ef­fec­tifs, dans le cadre d’un plan de re­struc­tu­ra­tion. L’in­dus­triel, qui veut ré­duire ses coûts de 240 mil­lions d’eu­ros sur la pé­riode, jus­ti­fie no­tam­ment cette dé­ci­sion par « des condi­tions de mar­ché agres­sives ». Et ce, alors que le gou­ver­ne­ment a don­né son feu vert, cet été, à l’ar­ri­vée d’un qua­trième opé­ra­teur mo­bile pour faire bais­ser les prix.

L'an­nonce a fait l'ef­fet d'une bombe. En Bel­gique, le nu­mé­ro un des té­lé­coms, l'opé­ra­teur his­to­rique Proxi­mus, a pré­ci­sé, ce jeu­di, les contours d'un grand plan de re­struc­tu­ra­tion. Le groupe, qui compte plus de 13.000 col­la­bo­ra­teurs, compte tailler dans ses ef­fec­tifs. Au to­tal, il en­vi­sage de sup­pri­mer 1.900 postes, soit 15% de ses troupes, ces trois pro­chaines an­nées. Pour jus­ti­fier la ma­noeuvre, l'opé­ra­teur, dé­te­nu à hau­teur de 53,5% par l'État, argue, dans un com­mu­ni­qué, qu'il a be­soin d'« ajus­ter sa struc­ture de coûts pour être plus conforme aux normes du mar­ché ». L'en­tre­prise veut, con­crè­te­ment, ré­duire ses coûts de 240 mil­lions d'eu­ros d'ici à 2022.

Aux yeux de l'état-ma­jor de Proxi­mus, ces coupes claires dans les ef­fec­tifs sont né­ces­saires à la « trans­for­ma­tion » de l'en­tre­prise, qui en­tend, dixit son com­mu­ni­qué, « évo­luer plei­ne­ment vers le di­gi­tal et of­frir à ses clients de nou­velles so­lu­tions tour­nées vers l'ave­nir ». D'où le nom de la nouvelle stra­té­gie de l'opé­ra­teur, bap­ti­sée « #shift­to­di­gi­tal ». Le­quel n'est pas sans rap­pe­ler, en France, le vaste plan de re­struc­tu­ra­tion « Shift » lan­cé par Al­ca­tel en 2013. En trois ans, l'an­cien fleu­ron fran­co-amé­ri­cain des équi­pe­ments té­lé­coms s'est sé­pa­ré de pas moins de 10.000 col­la­bo­ra­teurs, avant d'être re­ven­du au géant fin­lan­dais No­kia. Pour être plus rac­cord avec les at­tentes du mar­ché, Proxi­mus pro­met, dans son com­mu­ni­qué, 1.250 re­cru­te­ments, no­tam­ment pour se ren­for­cer dans « les nou­veaux do­maines di­gi­taux ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.