LE GRAND DEBAT VA DEMARRER DANS CLI­MAT ECO­NO­MIQUE ET SO­CIAL PEU FA­VO­RABLE

La Tribune - - FRANCE - GREGOIRE NOR­MAND

A la veille du week-end de mo­bi­li­sa­tion des "gi­lets jaunes", la Banque de France a confir­mé un net ra­len­tis­se­ment de la crois­sance tri­co­lore pour le der­nier tri­mestre 2018. Pour le gou­ver­ne­ment, cette mau­vaise nou­velle ne de­vrait pas l'ai­der à en­ta­mer le débat dans des condi­tions se­reines.

Les craintes sur la crois­sance fran­çaise se confirment. Se­lon le der­nier bul­le­tin de la Banque de France pu­blié ce vend­redi 11 jan­vier, le pro­duit in­té­rieur brut (PIB) a ra­len­ti à 0,2% au der­nier tri­mestre 2018 mar­qué entre autres par le mou­ve­ment des "gi­lets jaunes" et un coup de frein de l'ac­ti­vi­té chez ses voi­sins eu­ro­péens. L'ins­ti­tu­tion ban­caire, qui ta­blait ini­tia­le­ment sur une pro­gres­sion de 0,4%, avait dé­jà ré­vi­sé à la baisse ses pré­vi­sions de crois­sance pour la pé­riode de oc­tobre à dé­cembre. Ces pro­jec­tions s'alignent donc avec celles de l'In­see qui a éga­le­ment pré­vu un ra­len­tis­se­ment de l'éco­no­mie fran­çaise en fin d'an­née.

Pour ce week-end, les au­to­ri­tés re­doutent une mo­bi­li­sa­tion "plus forte" et "plus ra­di­cale". Pour ce sa­me­di, le pa­tron de la po­lice na­tio­nale, Éric Mor­van, an­ti­cipe "qu'on puisse re­ve­nir à un ni­veau de mo­bi­li­sa­tion qui se si­tue avant les fêtes de Noël". Le 15 dé­cembre, le mou­ve­ment avait ras­sem­blé 66.000 per­sonnes par­tout en France, se­lon des chiffres of­fi­ciels ré­gu­liè­re­ment contes­tés par les "gi­lets jaunes". A quelques jours du du grand débat, la pres­sion monte sur l'exé­cu­tif qui doit faire face à trou d'air de l'éco­no­mie tri­co­lore alors que la crise des "gi­lets jaunes" dure de­puis plus de huit se­maines.

> Lire aus­si : Crois­sance : l'éco­no­mie fran­çaise s'es­souffle

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.