COMMENT THALES ALE­NIA SPACE SE PRO­JETTE A L'ERE DU NEW SPACE

La Tribune - - TERRITOIRES - GAELLE CLOAREC

Ser­vices en or­bite, sur­veillance de l’es­pace, na­no­sa­tel­lites ou en­core conquête de la stra­to­sphère… Sur un mar­ché du spa­tial contras­té, le construc­teur de sa­tel­lites ba­sé à Cannes mul­ti­plie les fronts pour sai­sir les nou­velles op­por­tu­ni­tés ou­vertes par le new space.

Thales Ale­nia Space com­mence l'an­née 2019 sur les cha­peaux de roue. Ce 10 jan­vier, le construc­teur de sa­tel­lites can­nois a an­non­cé la si­gna­ture d'un contrat de 150 M€ avec l'Agence Spa­tiale Eu­ro­péenne pour di­ri­ger la mis­sion Fluo­res­cence Ex­plo­rer (FLEX). Hui­tième acte du pro­gramme Earth Ex­plo­rer dont le lan­ce­ment est pré­vu en 2023, il vise à car­to­gra­phier la fluo­res­cence de la vé­gé­ta­tion ter­restre afin de quan­ti­fier l'ac­ti­vi­té pho­to­syn­thé­tique. Et ce 11 jan­vier, c'est du cô­té de Van­den­berg, en Ca­li­for­nie, que se sont tour­nés les re­gards, avec le lan­ce­ment de la der­nière grappe de 10 sa­tel­lites de té­lé­com­mu­ni­ca­tions (sur un to­tal de 81) de la constel­la­tion Iri­dium Next. Ces deux évé­ne­ments d'im­por­tance "confortent l'en­tre­prise dans ses choix in­dus­triels opé­rés il y a quelques an­nées", in­dique Pierre Lips­ky, di­rec­teur du site can­nois de TAS qui fê­te­ra cet été ses 90 prin­temps. Soit, une sup­ply chain eu­ro­péenne ré­or­ga­ni­sée avec, en com­plé­ment des sites his­to­riques fran­çais et ita­liens, l'im­plan­ta­tion d'usines au Royaume-Uni (sys­tèmes de pro­pul­sion, no­tam­ment) et en Bel­gique (gé­né­ra­teurs so­laires). Cette der­nière, "presque en­tiè­re­ment ro­bo­ti­sée" se­ra opé­ra­tion­nelle cette an­née. Dans ce contexte, TAS s'at­tache à re­vê­tir de nou­veaux atours pour pro­fi­ter à plein de l'ère du New Space dans la­quelle l'in­dus­trie spa­tiale s'aven­ture. Avec plus ou moins d'ater­moie­ments.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.