Le four­nil blan­ca­for­tais est fer­mé

La Voix du Sancerrois - - Rue Des Commerces - Pra­tique. L’épi­ce­rie voi­sine a ac­cep­té de faire dé­pôt de pain et vien­noi­se­ries tous les jours.

Bien mau­vaise sur­prise pour les blan­ca­for­tais. Il y a quelques se­maines, les ha­bi­tants ont trou­vé leur bou­lan­ge­rie fer­mée.

◗ Les blan­ca­for­tais ont eu une bien mau­vaise sur­prise lors­qu’ils se sont ren­dus à la bou­lan­ge­rie pour ache­ter leur pain, le ma­ga­sin était fer­mé et un pe­tit mot sur la vi­trine in­di­quait que le bou­lan­ger avait dé­ci­dé de fer­mer dé­fi­ni­ti­ve­ment ses portes.

Pour­tant le jeune couple, Fa­ny Her­nan­dez et son com­pa­gnon Ke­vin Es­cu­de­ro, avaient pris pos­ses­sion des lieux le 14 oc­tobre 2017. Ils lui avaient même don­né un nom « Le Four­nil blan­ca­for­tais ».

Très sur­pris éga­le­ment de cette mau­vaise nou­velle, le maire, Pas­cal Mar­ge­rin s’est dit ex­trê­me­ment dé­çu de cette dé­ci­sion.

« Ils ont bais­sé les bras un peu vite, pour­tant je leur avais ren­du vi­site afin de leur pro­po­ser de l’aide pour avan­cer. La com­mu­nau­té de com­munes Sauldre et So­logne au­rait pu les ai­der, il suf­fi­sait de mon­ter un dos­sier. On se bat pour le com­merce lo­cal et nous étions nom­breux à leur tendre la main. » Le com­merce s’est po­si­tion­né en ces­sion d’ac­ti­vi­té, les clients sont désap­poin­tés. « Avec en­vi­ron 1.150 ha­bi­tants dans la com­mune, nous avons be­soin d’une bou­lan­ge­rie », ajoute l’élu.

Le bou­lan­ger quant à lui s’est es­ti­mé dé­lais­sé des Blan­ca­for­tais ! Dé­sor­mais Pas­cal Mar­ge­rin qui avait dans les pro­jets com­mu­naux de créer une zone d’ac­ti­vi­té avec épi­ce­rie et bou­lan­ge­rie, sou­haite faire ac­cé­lé­rer le pro­jet.

La bou­lan­ge­rie est fer­mée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.