Une élec­tion de beau­té se pré­pare à la Mi­gnonne

La Voix du Sancerrois - - La Une - HER­VÉ MAR­TIN

En oc­tobre pro­chain, Ma­non Le­roy, va or­ga­ni­ser l’élec­tion de Miss Beau­té France à San­cerre.

Ma­non Le­roy, de Thau­ve­nay, reine du co­mice de San­cerre 2014, est pas­sée de l’autre cô­té du dé­cor des concours de beau­té. Elle cha­peaute l’élec­tion de Miss Beau­té France qui au­ra lieu à San­cerre, les 13 et 14 oc­tobre, aux caves de La Mi­gnonne.

◗ Le pre­mier concours de beau­té au­quel Ma­non Le­roy a par­ti­ci­pé, pour le co­mice de San­cerre (2014), a chan­gé la vie de la jeune femme. En pa­ral­lèle de ses études à do­mi­nante tou­risme, elle s’est in­ves­tie dans l’uni­vers des concours d’élé­gance.

Ani­ma­trice à la mon­tagne, à Sa­moëns (Sa­voie), elle pré­pare un évé­ne­ment san­cer­rois pour l’au­tomne, le concours Miss Beau­té France : « Après le co­mice de San­cerre, j’ai conti­nué les concours, rem­por­té les titres de miss or­chi­dée 2015 et Miss Beau­té France 2016. Suite à ce titre, je suis en­trée au bu­reau qui est en pleine re­struc­tu­ra­tion. Je suis char­gée de la com­mu­ni­ca­tion. Le siège so­cial est à Ve­soul, en Bour­go­gneF­ranche­Com­té. Comme je suis sur place, je m’oc­cupe des par­te­naires, avec les autres membres du bu­reau. »

Pour­quoi une élec­tion na­tio­nale à San­cerre ? Un ca­price de reine ! « J’ai dé­ci­dé de re­mettre mon titre en jeu dans ma ré­gion ! », sou­rit Ma­non Le­roy. Cette an­née tran­si­toire, les miss ré­gio­nales ont été choi­sies sur dos­sier : « Nous n’avions pas en­core les fi­nances pour or­ga­ni­ser des élec­tions lo­cales. »

« Les pre­miers contacts ont été éta­blis par Fa­ce­book. Nous avons en­suite en­voyé un ques­tion­naire et com­plé­té par un en­tre­tien té­lé­pho­nique. Nous n’avons pas re­te­nu de can­di­date san­cer­roise par­mi les vingt­et­une fi­na­listes. Ici, ce se­ra Au­drey Thier­ry, de Bourges », pour­suit l’or­ga­ni­sa­trice.

Belle sur­prise, cô­té ins­crip­tions : « Nous avons re­çu énor­mé­ment de can­di­da­tures et il y a en­core des filles qui se pré­sentent. Il n’y a pas de condi­tion de taille, de poids, il faut juste être âgée de 18 et 40 ans. Il n’y a pas que le phy­sique qui compte, nous vou­lons lut­ter contre la dis­cri­mi­na­tion, don­ner leurs chances à toutes les femmes », ex­plique Ma­non Le­roy, reine de beau­té et femme avant tout.

Vraies élec­tions en 2019

Les ré­flexions sont en­ga­gées pour l’élec­tion de 2019. Miss Beau­té France 2020 se­ra choi­sie au terme d’élec­tions ré­gio­nales, lors de spec­tacles, en Bour­gogne­Franche­Com­té. Deux soi­rées se­ront pro­po­sées, sur un week­end, pour évi­ter les dé­pla­ce­ments. « Il y a de plus en plus de co­mi­tés ré­gio­naux. Chaque per­sonne est libre de choi­sir à quel titre concou­rir. À nous, pro­fes­sion­nels, de ne pas dé­va­lo­ri­ser les autres. Les can­di­dates sont ra­vies d’être avec nous. Cha­cune trouve son compte. Cette élec­tion d’oc­tobre pour moi, c’est un gros pro­jet, je suis à fond ! », conclut Ma­non Le­roy.

« Nous vou­lons don­ner leur chance à toutes les femmes »

Ma­non Le­roy trans­met­tra sa cou­ronne à San­cerre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.