La Foire ? Un « in­con­tour­nable »

La Voix du Sancerrois - - Le Dossier Foire Aux Vins De Sancerre - MÉ­LA­NIE PRADALIÉ

Chaque an­née, les vi­gne­rons de San­cerre jouent le jeu et se re­trouvent dans les Caves de la Mi­gnonne pour ce qu’ils consi­dèrent comme la « Grande fête des vins de San­cerre ».

◗ La Foire aux vins de San­cerre est une ins­ti­tu­tion à la­quelle les vi­gne­rons du cru ne sau­raient dé­ro­ger. Pour la 92e édi­tion, les qua­torze villages vi­gne­rons de l’ap­pel­la­tion pré­sentent leurs vins.

Tra­di­tion. Tous les ans, la mi­mai est re­pé­rée sur l’agen­da de tous les vi­ti­cul­teurs du cru. « C’est un évé­ne­ment in­con­tour­nable pour nous, com­mente Ch­ris­tophe Man­geart, di­rec­teur de la Cave co­opé­ra­tive des vins de San­cerre. Vous dire à quand re­monte notre pre­mière par­ti­ci­pa­tion ? J’en suis in­ca­pable mais sans nul doute, de­puis le dé­but ! »

À l’ori­gine, la Foire aux vins de San­cerre se te­nait sur les Rem­parts, avant de s’ins­tal­ler dans les Caves de la Mi­gnonne en 1972. « Re­né La­porte, Jean Va­che­ron et mon grand­père An­dré De­zat se sont énor­mé­ment im­pli­qués dans cette Foire aux vins de San­cerre, qui était un es­pace de pro­mo­tion in­ croyable pour le vi­gnoble. Et c’est im­por­tant qu’elle per­dure. C’est une tra­di­tion pour les vi­gne­rons, comme l’est, d’une fa­çon dif­fé­rente, la Saint­Vincent », com­mente Fir­min De­zat, du Do­maine An­dré De­zat et fils de Ver­di­gny.

Mil­lé­sime. La cu­vée 2017 au­ra bien évi­dem­ment la part belle sur les stands. « Nous pré­sen­tons prin­ci­pa­le­ment ce que nous ven­dons dans les caves, pré­cise le vi­gne­ron de Ver­di­gny. Les trois cou­leurs se­ront re­pré­sen­tées avec cette an­née des blancs très réus­sis, avec beau­coup de corps et un bel équi­libre, et des rouges, très fins et un peu plus lé­gers que les autres an­nées, glo­ba­le­ment. 2017 est une belle an­née. »

2017 donc, mais pas seule­ment. Du cô­té de la cave co­opé­ra­tive, par exemple, le mil­lé­sime 2016 se­ra éga­le­ment bien re­pré­sen­té, no­tam­ment dans le haut de gamme et du cô­té des rouges, on re­trou­ve­ra du 2015.

Stand. Dans les al­lées, les stands se­ront aux cou­leurs des villages vi­gne­rons de l’ap­pel­la­tion. Une guerre des clo­chers ? Loin de là, la Foire aux vins de San­cerre est fon­dée sur un es­prit de co­hé­sion. « Chaque village es­saie de créer quelque chose d’ori­gi­nal, ce­la crée une saine ému­la­tion, ajoute Fir­min De­zat. Pour le stand de Ver­di­gny par exemple, qui est dans un style bar, tous les vi­gne­rons s’im­pliquent. C’est un tra­vail d’équipe. »

Même es­prit col­lec­tif pour la Cave des vins de San­cerre puis­qu’une équipe d’une di­zaine de vi­gne­rons se pas­se­ra le re­lais tout au long du week­end sur un stand re­loo­ké. « Nous avons dé­ci­dé d’ap­por­ter un peu de nou­veau­té au ni­veau de la pré­sen­ta­tion de l’étal, dé­taille Ch­ris­tophe Man­geart, pour créer un es­pace ou­vert et cha­leu­reux. »

Vi­trine. L’ob­jec­tif de la Foire aux vins de San­cerre est da­van­tage de pro­po­ser une vi­trine pour l’ap­pel­la­tion. « Le but est de faire connaître la ri­chesse de notre ter­ri­toire, de nos sols et de faire dé­cou­vrir le tra­vail ef­fec­tué à la cave co­opé­ra­tive », dé­clare le di­rec­teur. C’est d’ailleurs ce cô­té pro­mo­tion­nel du vi­gnoble qui est à l’ori­gine de la ma­ni­fes­ta­tion. « À l’époque c’était une sorte d’of­fi­cia­li­sa­tion du mil­lé­sime, car mai est la pé­riode idéale pour pré­sen­ter une nou­velle cu­vée, les vins sont prêts, as­sure le vi­gne­ron du do­maine ver­di­gna­cien. Et la Foire réunit tous les ac­teurs de l’ap­pel­la­tion, ce qui per­met de dé­cou­vrir toute la va­rié­té des vins de San­cerre. »

Re­tom­bées. « L’idée est de faire dé­gus­ter les vins et de mettre en avant le tra­vail des do­maines et de pré­sen­ter toute la mo­saïque des vins de San­cerre, le but n’est pas for­cé­ment de vendre sur place », re­con­naissent les vi­ti­cul­teurs. Mal­gré tout quelques bou­teilles sont dis­po­nibles à l a vente pour sa­tis­faire les vi­si­teurs qui ne vou­draient re­par­tir, avec quelques car­tons sous le bras.

C. Man­geart : « Le but est d’échan­ger et de faire dé­cou­vrir la di­ver­si­té de l’ap­pel­la­tion »

(PHO­TO : ARCHIVES)

Les trois cou­leurs des vins de San­cerre se­ront re­pré­sen­tées, avec en in­vi­té d’hon­neur, le mil­lé­sime 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.