George Sand, femme libre et en­ga­gée

La Voix du Sancerrois - - Henrichemont Et Ses Environs -

Sa­me­di 12 mai, salle des fêtes de La Borne, les Amis de la Prin­ci­pau­té de Bois­belle re­ce­vaient Georges Buis­son. Ac­tuel pré­sident de la MCB, le confé­ren­cier a été ad­mi­nis­tra­teur du do­maine de No­hant pen­dant plus de dix ans.

Et l’ob­jet de la confé­rence de Georges Buis­son était George Sand, pré­sen­tée sous un jour dif­fé­rent. Outre ses ro­mans, son oeuvre épis­to­laire est im­por­tante, en­vi­ron 30.000 lettres (dont une, adres­sée à Flau­bert, qui compte 70 pages !), elle a aus­si écrit des ar­ticles de presse, des car­nets de voyage et son agen­da quo­ti­dien.

Son ori­gine so­ciale, à la fois aris­to­cra­tique et plé­béienne, son édu­ca­tion com­plète, son ma­riage dé­ce­vant avec le Ba­ron Du­de­vant, la ma­ter­ni­té, ses ren­contres avec le jour­na­liste Jules San­deau, l’avo­ cat Mi­chel de Bourges, le so­cia­liste­chré­tien Pierre Le­roux ont contri­bué à for­ger son ca­rac­tère et sa per­son­na­li­té sou­vent contro­ver­sée.

Très im­pli­quée dans la ré­vo­lu­tion de 1848, elle ten­ta de dé­mo­cra­ti­ser l’idéal ré­pu­bli­cain. En re­vanche, très at­ta­chée au prin­cipe du suf­frage uni­ver­sel, pro­fon­dé­ment non­vio­lente, elle n’a pas adhé­ré à la Com­mune en 1870.

Une sor­tie le 9 juin, pour com­plé­ter le pro­pos

George Sand fut une écri­vaine et une femme mo­derne pour son époque, elle a beau­coup comp­té tout au long du XIXe siècle et mé­rite d’être mieux connue pour son com­bat po­li­tique et so­cial.

Pour com­plé­ter cette confé­rence, les Amis de Bois­belle pro­posent une sor­tie à No­hant le sa­me­di 9 juin.

Une tren­taine de per­sonnes a écou­té Georges Buis­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.