Au contact des élus et des PME

La Voix du Sancerrois - - Région / Faits Divers - HER­VÉ MAR­TIN

Fran­çois Cor­mier-Bou­li­geon, dé­pu­té du Cher, se fait fort de gar­der le contact avec les 80 com­munes de la pre­mière cir­cons­crip­tion. Ac­tion pour com­prendre et sou­te­nir le ter­rain, la ru­ra­li­té, de Clé­mont à Oi­zon.

◗ Échange sans langue de bois, entre Xa­vier Ta­bour­nel, maire de Clé­mont (et vice­pré­sident de la CdC Sauldre et So­logne) pour la vi­site de ter­rain du dé­pu­té Cor­mier­Bou­li­geon, ven­dre­di der­nier. « Vous êtes à l’in­ter­face avec les ha­bi­tants, ce n’est pas fa­cile », concède le dé­pu­té, à pro­pos de l’ac­cès (dif­fi­cile) à In­ter­net et à la té­lé­pho­nie mo­bile, pré­oc­cu­pa­tions de Clé­mont, comme de la ru­ra­li­té en gé­né­ral. « On est en train de re­voir la car­to­gra­phie des nom­breuses zones blanches, on de­mande aux maires de dé­cla­rer la vraie si­tua­tion. La vé­ri­té ? Dans le Cher, en pra­tique, on n’ar­rive ja­mais à me joindre ! », ex­plique le dé­pu­té. Et Xa­vier Ta­bour­nel de pré­ci­ser : « La CdC in­ves­tit dans la fibre, de Saint­Pa­lais à Ar­gent. Ce se­rait bien que l’on ait un re­tour sur in­ves­tis­se­ment… »

Le bud­get à l’eu­ro près

Cô­té fi­nances, Clé­mont as­sume une faible pres­sion fis­cale, pe­sant les dé­penses à l’eu­ro près. L’église a été mise hors d’eau, mais il est im­pos­sible de re­faire les trot­toirs, sauf à gre­ver le bud­get pen­dant quinze ans. Et la mu­ni­ci­pa­li­té s’in­quiète de la hausse des pré­lè­ve­ments de l’État. Alors, la moindre sub­ven­tion fait chaud au coeur. L’aide de l’État pour la mai­son d’as­sis­tantes ma­ter­nelles est an­non­cée en coeur par le maire et le dé­pu­té (qui a ap­puyé le dos­sier), aux por­teuses de pro­jet. Ce ser­vice aux fa­milles est une fier­té com­mu­nale, un des in­gré­dients qui font que les jeunes fa­milles s’ins­tallent ici, c’est bon pour le vil­lage et l’école (RPI) qui compte une cen­taine d’en­fants.

Plan ter­ri­toire in­dus­trie

Se­conde étape : vi­site de l’en­tre­prise RA Pré­ci­sion, une pé­pite si­tuée à Oi­zon, qui oeuvre pour 144 clients na­tio­naux ou eu­ro­péens, mais peine à trou­ver de la main­d’oeuvre qua­li­fiée en Cher Nord. Le pa­tron, Phi­lippe Roy se sent loin des or­ga­nismes de for­ma­tion, des ly­cées, alors que son sa­voir­faire est re­con­nu dans les sports mé­ca­niques, l’ar­me­ment, l’aé­ro­nau­tique, le BTP, l’agri­cole. Le dé­pu­té dé­fend l’idée d’un plan ter­ri­toire in­dus­trie pour le Cher, afin de « chan­ger le vi­sage du ter­ri­toire, faire sa­voir aux jeunes que l’on est un ter­ri­toire de plein­em­ploi ». Bourges est no­tam­ment un pôle ma­jeur eu­ro­péen de l’ar­me­ment.

RA Pré­ci­sion, une pé­pite in­dus­trielle à Oi­zon.

Échanges entre élus lo­caux et dé­pu­té, en mai­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.