Dis­cré­tion sa­lée

LA LIGNE DE LA NOU­VELLE HYUN­DAI I30 N’EST PAS LA SEULE À SE MON­TRER DIS­CRÈTE : SON 1.4 TUR­BO-ES­SENCE IN­ÉDIT BRILLE ÉGA­LE­MENT PAR SON SI­LENCE. DOM­MAGE QUE LES TA­RIFS DE CETTE CORÉENNE AIENT, EUX, PER­DUS DE LEUR AT­TRAC­TI­VI­TÉ.

L'Automobile - - Nos Essais - /// TEXTE YOHANN LEBLANC - PHO­TOS BRUNO PICAULT

Comme la qua­si-to­ta­li­té de ses ri­vales, la nou­velle i30 a re­non­cé aux mo­teurs at­mo­sphé­riques. En at­ten­dant une ver­sion “N” vou­lue spor­tive, sa gamme es­sence est cha­peau­tée par un nou­veau 1.4 tur­bo, gra­ti­fié de 140 ch. Un 4-cy­lindres tel­le­ment dis­cret au ra­len­ti, qu’on en ar­rive à se de­man­der s’il a vrai­ment dé­mar­ré ! Comme le vo­lume so­nore de­meure conte­nu à l’ac­cé­lé­ra­tion et que les re­dé­mar­rages du stop & start par­viennent éga­le­ment à se faire ou­blier, cette coréenne ap­pa­raît donc très civilisée. En par­ti­cu­lier lors­qu’elle est as­so­ciée, comme ici, à une boîte double em­brayage qui se dis­tingue, le plus sou­vent, par sa dou­ceur. Cette trans­mis­sion ne perd de son flegme que lors de fortes ac­cé­lé­ra­tions, mais le manque d’en­thou­siasme du 4- cy­lindres sur les mon­tées en ré­gime n’in­cite pas vrai­ment à adop­ter ce trai­te­ment. Un tel dé­fi­cit de ca­rac­tère donne l’im­pres­sion que les 140 ch an­non­cés ne sont pas là, même si les per­for­mances suf­fisent am­ple­ment pour dé­pas­ser un ca­mion sur na­tio­nale sans suer à grosses gouttes. Le pe­tit 3-cy­lindres 1.0 tur­bo de 120 ch a les épaules net­te­ment moins so­lides dans cet exer­cice, sans se mon­trer vrai­ment plus sobre. Très clas­sique à l’ex­té­rieur, cette nou­velle i30 n’a rien, non plus, de dé­pay­sant à bord. Tou­te­fois, son bel écran tac­tile de 8 pouces, en plus de se mon­trer ré­ac­tif, pré­sente l’avan­tage d’être pla­cé bien en hau­teur, à por­tée de main et dans le champ de vi­sion, tout en gar­dant suf­fi­sam­ment de touches de rac­cour­cis “à l’an­cienne” pour sim­pli­fier la na­vi­ga­tion dans les me­nus. Cette Hyun­dai soigne aus­si sa fa­bri­ca­tion, qua­li­ta­tive, ses places ar­rière, plu­tôt spa­cieuses, ou en­core son coffre, plus vo­lu­mi­neux que ce­lui des Re­nault Mé­gane ou Opel As­tra. En re­vanche, elle n’est guère gra­ti­fiante à conduire: si la consis­tance de sa di­rec­tion a pro­gres­sé, elle reste peu in­for­ma­tive, et son train avant est en­core loin d’avoir le tran­chant de ce­lui d’une Peu­geot 308. Rien de rédhi­bi­toire tou­te­fois, d’au­tant que le confort est plu­tôt au ren­dez-vous mal­gré des tré­pi­da­tions no­tables à basse vi­tesse et des bruits de rou­le­ment gê­nants. Cette i30 souffre plu­tôt de son ta­rif bien moins com­pé­ti­tif qu’avant, et qui flirte dan­ge­reu­se­ment avec les 30 000 € pour cette fi­ni­tion Crea­tive – certes très bien do­tée.

La planche de bord est net­te­ment moins en­com­brée de bou­tons que celle de la pré­cé­dente gé­né­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.