Pre­mium à part

LASSÉ DES COUPÉS CHICS AL­LE­MANDS DE “GRANDE DIF­FU­SION”? MAL­GRÉ QUELQUES DÉ­FAUTS, CETTE NOU­VELLE ET PUIS­SANTE Q60 3.0 BI­TUR­BO EST UNE AL­TER­NA­TIVE CRÉ­DIBLE QUI N’A RIEN À LEUR EN­VIER SUR BIEN DES POINTS.

L'Automobile - - 1er Essai - PAS­CAL MAR­TIN Des ques­tions ? Contac­tez les-es­sayeurs@movepublishing.com

In­fi­ni­ti, la marque pre­mium de Nis­san, brigue de­puis long­temps le seg­ment des coupés stars al­le­mands (Au­di A5, BMW Sé­rie 4, Mer­cedes Classe C) et a dû pour ce­la s’im­po­ser cer­taines contraintes. Fi­ni le des­sin mas­sif des G35 (2002) et G37 (2008) pour plaire aux seuls Amé­ri­cains, le nou­veau Q60 af­fiche des lignes vou­lues plus at­trayantes pour les Eu­ro­péens. No­tam­ment dans ce co­lo­ris fla­shy Dy­na­mic Suns­tone Red (op­tion à 1 650 €). Si l’am­biance cuir, fibre de car­bone et alu­mi­nium po­li de notre ver­sion Sport Tech l’em­porte fran­che­ment sur le “plas­tique”, et si la touche high-tech est bien pré­sente avec deux écrans tac­tiles – un en par­tie su­pé­rieure pour la na­vi­ga­tion et, des­sous, un se­cond pour l’in­fo-di­ver­tis­se­ment –, cer­tains re­vê­te­ments lisses et durs (ré­cep­tacle avec por­te­go­be­lets avant et ar­rière, bacs de contre­portes, aé­ra­teurs…) ont en­core un goût très “US”, fort éloi­gnés de ceux d’une Au­di A5 Cou­pé, par exemple. Quant à la vie à bord, l’ha­bi­tacle ac­cueillant et “tout-élec­trique” du Q60 est as­sez gé­né­reux mal­gré l’im­po­sante console cen­trale, rem­bour­rée sur ses flancs pour pro­té­ger vos ge­noux si vous op­tiez pour une conduite en­le­vée ! Bien vu. La po­si­tion de conduite n’est ni trop spor­tive ni trop “ca­na­pé”, avec des sièges confor­tables dis­pen­sant un bon main­tien la­té­ral, un agréable vo­lant sport mul­ti­fonc­tion, le tout évi­dem­ment élec­trique et à mé­moire. Pres­ta­tions de stan­ding en sé­rie qui sont loin d’être sys­té­ma­tiques chez ses ri­vales d’ou­treR­hin. Aux places ar­rière, c’est un peu moins la fête. Si deux oc­cu­pants ne sont pas gê­nés aux en­tour­nures, les grands bustes au­ront for­cé­ment la tête dans la lu­nette ar­rière et de­vront cour­ber l’échine.

Ja­po­naise connec­tée

Ex­clu­si­ve­ment pro­po­sée en es­sence – sans hy­bri­da­tion –, la gamme Q60 com­porte un 2 l tur­bo (211 ch) pui­sé chez Mer­cedes – suite à l’al­liance Re­nault-Nis­san et Daim­lerBenz – et cet in­édit V6 bi­tur­bo “mai­son”. Ef­fi­cace sans être fou­gueux mal­gré ses 405 ch - cette Q60 pèse près de 1 900 kg ! -, l’onc­tueux 3 l In­fi­ni­ti rem­plit sa mis­sion en dé­li­vrant des re­prises to­niques grâce à son couple avan­ta­geux de 475 Nm... même si la boîte au­to. sé­quen­tielle (le­vier ou pa­lettes au vo­lant) à 7 rap­ports se ré­vèle plus douce qu’éner­gique. D’ailleurs, cette Q60 3.0t s’af­firme, après quelques ki­lo­mètres, plus GT que spor­tive. La sen­sa­tion pre­mière fait res­sor­tir un com­por­te­ment sé­rieux, dû à un châs­sis ef­fi­cace,

un train avant di­rect et un ar­rière très sage, même si ce cou­pé “4x 4” est en pre­mier lieu une pro­pul­sion, qui peut en­voyer, si né­ces­saire, jus­qu’à 50 % du couple aux roues avant. Ce­la étant, mal­gré toutes les pos­si­bi­li­tés of­fertes par le sé­lec­teur de modes de conduite (Stan­dard, Eco, Neige, Sport, Sport + et Per­so), in­fluen­çant la ges­tion du mo­teur, de la boîte de vi­tesses, de la sus­pen­sion à contrôle élec­tro­nique DDS, mais aus­si de l’ex­clu­sive di­rec­tion as­sis­tée DAS (Di­rect Adap­tive Stee­ring), sans liai­son mé­ca­nique entre le vo­lant et le train avant (cap­teurs + mo­teur élec­trique), nous n’avons ja­mais pu trou­ver un confort moel­leux, digne du stan­ding de ce cou­pé. Et, le plus dé­rou­tant reste la di­rec­tion DAS – pour­tant re­vue – qui, en gom­mant toutes les im­per­fec­tions du sol, sup­prime aus­si les in­for­ma­tions et im­pose des cor­rec­tions à re­tar­de­ment. Gê­nant. Notre autre ga­lop d’es­sai avec la 2.0t, elle 100 % pro­pul­sion, pour­vue d’une di­rec­tion hy­dro-élec­trique et d’un amor­tis­se­ment stan­dard, nous a plus convain­cus. D’au­tant que cette Q60 de “base” per­met d’éco­no­mi­ser 10 000 € à équi­pe­ment égal, et de ré­duire le ma­lus de 8 000 €. ///

Rien ne choque cô­té pré­sen­ta­tion et as­sem­blage, sauf la qua­li­té per­çue de cer­tains plas­tiques lisses. En re­vanche, l’ha­billage fibre de car­bone bi­ton gris-vio­let fait bel ef­fet.

La Q60 V6 3.0t n’est dis­po­nible qu’en trans­mis­sion in­té­grale et se dis­tingue par son double échap­pe­ment per­fo­ré.

Le res­sen­ti au vo­lant et la ré­ac­ti­vi­té de la di­rec­tion “nu­mé­rique” DAS peuvent se mo­di­fier se­lon 7 modes.

Sauf en hau­teur, l’es­pace à l’ar­rière est cor­rect. On re­grette l’ab­sence d’un ac­cou­doir cen­tral douillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.