3 QUES­TIONS À…

L'Automobile - - En Bref - Stéphane Ma­gnin Di­rec­teur de Su­zu­ki France

L’A.M. : Su­zu­ki est en forme en France. Les vaches maigres sont der­rière vous ?

Stéphane Ma­gnin : C’est vrai que de 31 000 ventes en 2007, notre re­cord, nous sommes pas­sés sous les 16 000 en 2014. Heu­reu­se­ment, de­puis, trois mo­dèles im­por­tants sont ar­ri­vés : les Swift 3, Vitara et Ig­nis. Ce­la ex­plique nos 25 000 li­vrai­sons l’an der­nier, et notre pro­gres­sion de 22 %.

Beau­coup de marques re­cherchent l’ho­mo­gé­néi­té de leur de­si­gn, pas vous. Est-ce un han­di­cap ?

Ap­pli­quer le même style à tous ses pro­duits, c'est prendre le risque qu’ils plaisent tous moins et que du coup les ventes s’en res­sentent. Nous pré­fé­rons l’hé­ri­tage par ligne de pro­duit. L’in­con­vé­nient, c’est qu’avec la Swift par exemple, on se re­trouve avec un mo­dèle plus connu que la marque elle-même…

Outre la Swift Sport et ses 140 ch que vous com­mer­cia­li­sez en juin, quoi de neuf chez Su­zu­ki cette an­née ?

Vous dé­cou­vri­rez le nou­veau Jim­ny au Mon­dial de Pa­ris. Ce mi­ni-SUV res­te­ra to­ta­le­ment fi­dèle à l’ac­tuelle gé­né­ra­tion, 4 x 4 et boîte de trans­fert… /// PRO­POS RE­CUEILLIS PAR A. L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.