HUSQVARNA VITPILEN 701 À LA MODE

L'Automobile - - Quel 2-roues Choisir ? -

Si la mo­to a long­temps vé­hi­cu­lé l’image d’un en­gin ré­ser­vé aux fous de vi­tesse, aux voyous ou aux ro­ckers, elle est sou­vent, au­jourd'hui, un ac­ces­soire de mode. La Husqvarna Vitpilen 701 en est l’exemple, avec pour prin­ci­pale vo­ca­tion de faire tour­ner les têtes sur son pas­sage. Le de­si­gn est tran­ché, épu­ré, le par­ti pris osé, tout comme le choix de sa mé­ca­nique : un mo­no­cy­lindre de 700 cm3. Une mo­to sans conces­sions ni com­pro­mis certes, mais pas juste une meule de fri­meur ! D’ac­cord, elle a tous les dé­fauts de la terre, entre son mo­teur qui vibre, sa selle en bé­ton ar­mé, une po­si­tion de conduite de jockey et au­cune pro­tec­tion, mais il suf­fit d’em­prun­ter une jo­lie pe­tite route de cam­pagne si­nueuse pour ap­pré­cier l’ori­gi­na­li­té de cette Vitpilen – la flèche blanche en sué­dois –, même si les com­po­sants de cette mo­to viennent da­van­tage d’Au­triche et d’Inde que des contrées nor­diques de ses loin­taines ori­gines. Taillée comme une al­lu­mette, la Vitpilen 701 ne pèse que 157 kg et vi­re­volte sur l’as­phalte. Elle par­tage le châs­sis et le mo­no­cy­lindre des KTM 690 Duke et s'avère agile, pré­cise et sé­cu­ri­sante avec un ex­cellent frei­nage. C’est le plai­sir de la mo­to à l’état pur, en prise di­recte avec les élé­ments, en re­la­tion in­time avec la mé­ca­nique. Bien sûr, la Vitpilen peut vite de­ve­nir un en­fer en ville, entre le manque de sou­plesse du gros mo­no­cy­lindre, ses vibrations, sa po­si­tion bas­cu­lée sur l'avant et son bra­quage li­mi­té. Mais il faut bien faire quelques conces­sions et ré­gler 10 000 € en­vi­ron pour rou­ler avec élé­gance et ori­gi­na­li­té. Le ta­bleau de bord est épu­ré au maxi­mum. La po­si­tion de conduite de­vient vite usante avec le gui­don bra­ce­let bas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.