Des ly­céens dans les rues de Bourges

Ils ont ma­ni­fes­té hier ma­tin contre la ré­forme du bac

Le Berry Républicain - - Cher Actualités -

Dans le sillage des « gi­lets jaunes », même si con­trai­re­ment à ven­dre­di der­nier ils ne les ont pas re­joints, les ly­céens de Bourges se sont mo­bi­li­sés hier contre la ré­forme du bac­ca­lau­réat.

Ce sont d’abord ceux d’Alain­Four­nier, sou­te­nus par une quin­zaine de leurs pro­fes­seurs, qui se sont ras­sem­blés de­vant leur éta­blis­se­ment, pro­po­sant aux au­to­mo­bi­listes de klaxon­ner en signe de sou­tien.

Ils ont en­suite pris la route pour se rendre aux ly­cées Jacques­Coeur, où quelques ca­ma­rades les ont re­joints, por­tant leur nombre à plus de cent cin­quante.

Jus­qu’à la pré­fec­ture

« Sor­tez, sor­tez, sor­tez ! », ont­ils crié à des­ti­na­tion des élèves, pour les in­vi­ter à ve­nir ma­ni­fes­ter. Si un pe­tit nombre a pris place dans le cor­tège, les ma­ni­fes­tants ont fait chou blanc quelques mètres plus loin, au ly­cée Pier­reÉ­mile­Mar­tin, de­vant des grilles fer­mées. Pas de quoi les dé­cou­ra­ger. Ils se sont en­suite ren­dus de­vant la pré­fec­ture du Cher, es­cor­tés par des po­li­ciers mu­ni­ci­paux et na­tio­naux.

« La ré­forme n’est pas mau­vaise mais elle est faite trop ra­pi­de­ment, il faut qu’ils prennent plus de temps pour ré­flé­chir », com­men­tait Lu­cie, ly­céenne à Alain­Four­nier.

« On est contre la ré­forme du bac­ca­lau­réat, le ser­vice na­tio­nal uni­ver­sel et la sup­pres­sion des postes d’en­sei­gnants, ajou­taient Sa­lo­mé, Clé­ment, Lo­la et Maëlle. On au­ra beau­coup moins de choix. Le cli­vage entre les ter­ri­toires va aug­men­ter et on au­ra très peu de chances de sor­tir de la ruralité. »

Les pro­fes­seurs pré­sents, eux, dé­non­çaient une ré­forme faite « au lan­ce­pierre ». « Nous sommes au mois de dé­cembre et le pro­gramme n’est tou­jours pas fait, on ne sait pas où on va. Comment peut­on gui­der les élèves ? On leur de­mande de faire un choix dès la se­conde alors que, par­fois, même en ter­mi­nale ils ne savent pas ce qu’ils veulent faire. On de­mande au moins que la ré­forme soit re­cu­lée d’un an. »

AM­BIANCE. La ma­ni­fes­ta­tion des ly­céens de Bourges était « bon en­fant », au­cun in­ci­dent n’est à dé­plo­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.