Fran­çois Mo­rel, am­bas­sa­deur de la Nor­man­die

Le Bessin Libre - - Loisirs -

Le Nor­mand Fran­çois Mo­rel, exDes­chien, est en tour­née avec son al­bum La vie (titre pro­vi­soire). Que re­pré­sente pour vous la Nor­man­die?

“Ma Nor­man­die à moi, c’est l’Orne. Je suis né à Flers. J’ai ha­bi­té à SaintGeorges-des-Gro­seillers. Ce sont des pay­sages de bo­cage, très beaux. J’aime leur au­then­ti­ci­té et m’y pro­me­ner. J’ai du plai­sir à mar­cher dans des che­mins creux, quand il en reste. C’est une ré­gion à la­quelle je suis at­ta­chée. Caen aus­si, où j’ai fait mes études.”

Vous dé­fen­dez l’image de l’Orne? “Je pense que c’est un dé­par­te­ment qui n’a pas beau­coup ‘d’image’. Cher­bourg, la Manche, Caen… Les gens voient à peu près mais ils ne savent pas for­cé­ment si­tuer l’Orne. C’est vrai que le pré­sident de ré­gion a ap­pe­lé ça ‘le trou du cul du monde’, ça n’était pas une idée for­mi­dable ! Mais ce qui est agréable, c’est la sin­gu­la­ri­té de ce ter­ri­toire. Il faut la dé­fendre. Pas pour dire que c’est mieux qu’ailleurs mais parce que c’est nous.”

Vous êtes ac­teur, chro­ni­queur, hu­mo­riste, chan­teur… Si on dit de vous que vous êtes un fan­tai­siste, ça vous va ? “Oui, il y a une idée de lé­gè­re­té là-de­dans qui me va bien ! Et puis quand je suis chan­teur, j’es­saie de ne pas ou­blier d’être co­mé­dien et de mettre un peu d’hu­mour dans ce que je fais. Je suis as­sez libre dans mes ac­ti­vi­tés.”

Quels sont vos pro­jets ?

“Plein de spec­tacles en­core ! Je vais jouer à l’Olym­pia no­tam­ment, le 4 mai. Puis il y au­ra les fes­ti­vals cet été. Il y au­ra je pense la suite de Ba­ron noir, (N.D.L.R. : la sé­rie po­li­tique de Ca­nal +), où je joue le rôle de Mi­chel Vi­dal. J’es­père que ça va conti­nuer. Il y a aus­si le der­nier film de Pas­cal Tho­mas, que nous ve­nons de ter­mi­ner et qui de­vrait sor­tir je pense à l’au­tomne pro­chain…

Il n’y a rien de ce que je fais qui m’en­nuie! Par­fois, sû­re­ment que je de­vrais m’ar­rê­ter un peu, re­gar­der le ciel et rê­ver !”

Dans Ba­ron noir, vous cam­pez le rôle du Jean-Luc Mé­len­chon de la fic­tion. La po­li­tique, ça vous tente ?

“Ça m’in­té­resse. J’aime lire les jour­naux. Je re­garde ce qu’il se dit, ce qu’il se fait.

Mais ça n’est pas for­cé­ment mon su­jet de pré­di­lec­tion !”

S’il vit à Pa­ris, l’hu­mo­riste Fran­çois Mo­rel ne rate pas une oc­ca­sion de va­lo­ri­ser sa Nor­man­die na­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.