26 831 pas­sa­gers en moins

Le Bessin Libre - - Bayeux -

SNCF

Les sta­tis­tiques ré­centes en gare de Bayeux ne sont pas dis­po­nibles, mais entre 2014 et 2016, la perte de fré­quen­ta­tion se comp­tait à 26 831 pas­sa­gers se­lon la SNCF.

Tout part d’une ex­pé­rience ba­nale pour un ha­bi­tué du train entre Bayeux et Pa­ris. A l’al­ler, 15 mi­nutes de re­tard en gare de Bayeux et le len­de­main, une heure et de­mie au dé­part de Saint-La­zare… La cause évo­quée: des dif­fi­cul­tés de pré­pa­ra­tion du train. Les dé­tails de ces dif­fi­cul­tés res­te­ront in­con­nus… La SNCF elle-même pu­blie des sta­tis­tiques (SNCF Open Da­ta ré­gu­la­ri­té, NDLR) où la dé­té­rio­ra­tion du ser­vice ap­pa­raît clai­re­ment de­puis 2017.

Un im­pact sur le choix des modes de trans­port

De son cô­té, l’as­so­cia­tion des usa­gers de la ligne re­cense les re­tards avec ses propres cri­tères car la SNCF ne compte pas ceux de moins de 10 mi­nutes. De­puis le dé­but de l’an­née, le taux de ponc­tua­li­té est de 69 % sur Pa­ris-Cher­bourg. Ce qui veut plus ou moins dire, que près d’une fois sur trois votre train ne se­ra pas à l’heure. Ces re­tards à ré­pé­ti­tion pèsent sur le choix du mode de trans­port entre le lieu de ré­si­dence et le lieu de tra­vail, avec un re­port sur la voi­ture.

Il est symp­to­ma­tique de voir les vé­hi­cules sur l’A13 entre Bayeux et Caen, aux ho­raires de tra­vail, avec leurs seuls conduc­teurs pour pas­sa­gers. Un ser­vice dé­gra­dé n’en­cou­rage pas un chan­ge­ment des pra­tiques.

Re­tards sur la ligne Caen-Cher­bourg, une ha­bi­tude pour les usa­gers et un im­pact sur les dé­pla­ce­ments ré­gio­naux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.