Un dis­po­si­tif pour éloi­gner les au­teurs de vio­lences

Le Bocage Libre - - Societe -

Mettre à l’abri la vic­time, éloi­gner l’au­teur des vio­lences en l’hé­ber­geant dans un centre adap­té “pour ne pas le déso­cia­bi­li­ser”, et pré­pa­rer sa dé­fense en at­ten­dant son ju­ge­ment : voi­là l’en­jeu d’une conven­tion si­gnée merc­redi 28 fé­vrier, au tri­bu­nal de grande ins­tance de Cou­tances. Ce dis­po­si­tif n’exis­tait pas en­core sur la ju­ri­dic­tion. “Cette dé­marche existe dé­jà pour le tri­bu­nal de Cher­bourg de­puis 2016 et dans plu­sieurs autres tri­bu­naux nor­mands”, dé­taille Gé­ral­dine Du­che­min, di­rec­trice de l’As­so­cia­tion d’aide aux vic­times (ACJM). L’ob­jec­tif est de per­mettre aux vic­times de vio­lences conju­gales de res­ter chez elles sans su­bir les pres­sions du conjoint violent. Le nombre d’af­faires de vio­lences in­tra-fa­mi­liales est en forte hausse : “Car leur dé­tec­tion est en aug­men­ta­tion puis­qu’on les re­père mieux”, ex­plique Cy­ril La­combe, pro­cu­reur de la ré­pu­blique de Cou­tances.

En 2015, 388 af­faires de vio­lences in­tra-fa­mi­liales avaient été trai­tées contre 409 en 2016 et 467 en 2017. Cette conven­tion est des­ti­née aux hommes au­teurs de vio­lences, les femmes re­pré­sen­tant moins de 5 % des dos­siers. “Il existe des so­lu­tions al­ter­na­tives pour les hé­ber­ger, comme un tis­su fa­mi­lial qui les en­toure”, rap­pelle Cy­ril La­combe. Les au­teurs de vio­lences peuvent re­fu­ser cet hé­ber­ge­ment mais tout est fait pour qu’ils ac­ceptent.

As­sis : Cy­ril La­combe, pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Cou­tances, et Vé­ro­nique Veillard, pré­si­dente du tri­bu­nal. De­bout : Xa­vier Le­mire, di­rec­teur de CHRS, Louis-Ma­rie Ga­zeau, pré­sident du CHRS, Loic Ka­pins­ki, di­rec­teur du SPIP, Paul Pi­cam, pré­sident de l’ACJM, et Gé­ral­dine Du­che­min, di­rec­trice de l’ACJM.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.