Jean- Pierre Rous­selle at­taque

Le maire, Jean- Pierre Rous­selle, veut mettre fin à la ru­meur de scis­sion du con­seil mu­ni­ci­pal, sû­re­ment consé­cu­tive à des am­bi­tions per­son­nelles, se­lon lui...

Le Bonhomme Picard (Clermont) - - La Une - Mar­jo­rie Michaud D.

J. P. Rous­selle, le maire, a an­non­cé qu’il ne mè­ne­rait pas de liste en 2020 dans une lettre aux ha­bi­tants. Lettre qui fait suite à une ru­meur.

Yau­rait- il du ri­fi­fi à Agnetz, une com­mune sous les feux des pro­jec­teurs pour les Mu­ni­ci­pales 2020 au vu de son illustre pas­sé... Une lettre in­at­ten­due du maire, Jean- Pierre Rous­selle, à la tête de la com­mune de­puis avril 2015, est ar­ri­vée dans les boîtes aux lettres des Agnes­sois sa­me­di 5 oc­tobre. Un pa­vé dans la mare ? Une at­taque ? Une dé­fense ? Si cer­tains avouent ne pas com­prendre la dé­marche, être sur­pris par les pro­pos cou­chés sur le pa­pier, - « On ne sait pas de quoi il parle » , note une élue qui sou­haite gar­der l’ano­ny­mat - reste que le maire ne sou­haite pas s’ex­pli­quer plus en dé­tails sur sa dé­marche et ses pro­pos. « Tout est dans la lettre, je ne di­rai rien de plus pour le mo­ment... » , coupe- t- il suite à nos sol­li­ci­ta­tions. L’in­for­ma­tion à re­te­nir : le maire sor­tant n’est pas tête de liste. Il sou­tient donc of­fi­ciel­le­ment Sté­pha­nie An­sart, ad­jointe au maire ac­tuelle. In­ter­ro­gée, cette der­nière ne sou­haite pas non plus s’ex­pri­mer sur la ques­tion, alors qu’elle mène pour­tant une liste aux pro­chaines Mu­ni­ci­pales. « Pour le mo­ment, je ne veux pas en ra­jou­ter. Je suis en ac­cord avec le maire. » , coupe- t- elle éga­le­ment.

Mais que dit cette lettre pré­ci­sé­ment ?

« J’ai tou­jours sou­hai­té le meilleur pour notre com­mune et vou­lu le consen­sus dans la conduite de nos pro­jets. De nou­velles élec­tions mu­ni­ci­pales au­ront donc lieu en mars 2020. Je vous écris cette lettre car des ru­meurs courent sur une éven­tuelle di­vi­sion de notre con­seil mu­ni­ci­pal à l’ap­proche de

ce scru­tin. Ce­la se­rait, se­lon moi, in­com­pré­hen­sible, alors même que de­puis 2014, nous avons tou­jours vo­té nos dé­li­bé­ra­tions à la qua­si una­ni­mi­té, sans un mot plus haut que l’autre. Une telle scis­sion ne pour­rait donc s’ex­pli­quer que par des am­bi­tions ou in­té­rêts per­son­nels. Ce­la cas­se­rait l’image d’une com­mune apai­sée que bien des per­sonnes nous en­vient. Je for­mule donc le voeu, avec beau­coup, que la rai­son l’em­porte, et que le ras­sem­ble­ment se pro­duise au­tour d’une seule et même liste, is­sue de la ma­jo­ri­té ac­tuelle. Il m’a été dit que, dans cette hy­po­thèse, ma per­sonne, et sur­tout mon âge ( 71 ans), ne per­met­taient pas les condi­tions de l’union. J’ai donc dé­ci­dé de m’ef­fa­cer et de lais­ser conduire la liste sor­tante par Sté­pha­nie An­sart, qui est en­ga­gée au ser­vice de notre com­mune de­puis long­temps. Ma­dame An­sart est ap­pré­ciée par beau­coup pour son ex­pé­rience, sa ca­pa­ci­té de dia­logue et d’écoute, sa mo­des­tie. Elle fe­ra, j’en suis sûr, un très bon maire d’Agnetz, à plein temps. Pour ma part, si vous nous ap­por­tez votre sou­tien, je l’épau­le­rai comme ad­joint, et conti­nue­rai, le pro­chain man­dat, à exer­cer les fonc­tions de Vice Pré­sident à la com­mu­nau­té de com­munes du Cler­mon­tois. Avec vous, je sou­haite la sé­ré­ni­té et le ras­sem­ble­ment lors de ces élec­tions. Je prends une dé­ci­sion lourde pour ce­la et tends la main à toutes et tous pour l’union au­tour de Sté­pha­nie An­sart. Il va de soi par ailleurs que j’exer­ce­rai mes res­pon­sa­bi­li­tés de Maire jus­qu’à la der­nière se­conde du man­dat ac­tuel. »

Jean- Pierre Rous­selle, maire d’Agnetz, lors de ses voeux en jan­vier der­nier. Ici, entre autres, avec ses ad­joints.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.