Jean-luc Pé­rat pré­sente sa liste

Jean- Luc Pé­rat fait de ses prio­ri­tés le Bien vivre à Anor, comme l’in­dique le nom de sa liste. Ce­la passe par des équi­pe­ments com­mu­naux mais aus­si in­ter­com­mu­naux.

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE - So­phie Ra­bot

Bien vivre à Anor, c’est le nom de la liste que Jean-Luc Pé­rat pré­sen­te­ra aux élec­tions mu­ni­ci­pales. Une liste sans éti­quette, par­tiel­le­ment re­nou­ve­lée. « Sur les 23 per­sonnes, 14 sont des élus sor­tants et 9 sont des nou­veaux, ex­plique Jean-Luc Pé­rat. J’ai vou­lu ap­por­ter de la jeu­nesse, di­ver­si­fier les ac­ti­vi­tés so­cio-pro­fes­sion­nelles. C’est im­por­tant d’ap­por­ter un re­gard jeune et neuf et pré­pa­rer l’ave­nir », ex­pli­quet- il. Aux cô­tés de Jean- Luc Pé­rat, on re­trouve éga­le­ment Joëlle Bout­te­feux, maire sor­tant. Jean-Luc Pé­rat est élu de­puis 1977. Il a été maire de 1989 à 2008. Et pour s’ap­pli­quer le non-cu­mul des man­dats, alors dé­pu­té, il avait re­non­cé au poste de maire pour n’être que conseiller mu­ni­ci­pal puis ad­joint de 2008 à 2014.

Un pro­jet dans la conti­nui­té

C’est donc lo­gi­que­ment que le pro­jet de l’équipe s’ins­crit dans la conti­nui­té. « Nous avons jus­qu’alors tra­vaillé dans une lo­gique de pro­jet et de pers­pec­tive », com­mente-t-il. Un des gros chan­tiers me­né de­puis de nom­breuses an­nées, c’est le lo­ge­ment, qui est pas­sé par la ré­ha­bi­li­ta­tion et la construc­tion de lo­ge­ments so­ciaux, de lo­ca­tion-ac­ces­sion à la pro­prié­té, et la via­bi­li­sa­tion de lots libres. « Ce­la per­met de créer une vé­ri­table mixi­té ». La com­mune a me­né deux OPAH ( Opé­ra­tion pro­gram­mée d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat) : une tra­di­tion­nelle et une OPAH de re­vi­ta­li­sa­tion ru­rale. « Nous avons fait au to­tal une cin­quan­taine d’in­ter­ven­tions » . A ce­la s’ajoute l’opé­ra­tion façade, qui a per­mis le trai­te­ment de plus de 100 fa­çades.

« Anor de­vra avoir une place im­por­tante au coeur de l’in­ter­com­mu­na­li­té, être une force de pro­po­si­tion dans l’in­té­rêt du ter­ri­toire. » JEAN-LUC PÉ­RAT CAN­DI­DAT AUX ÉLEC­TIONS MU­NI­CI­PALES

Tous ces ef­forts ont per­mis de don­ner une image po­si­tive, dy­na­mique, at­trac­tive de la com­mune. « Et de­puis 1999, on a ga­gné pra­ti­que­ment 300 ha­bi­tants », soit une aug­men­ta­tion de près de 8 % de la po­pu­la­tion, qui compte ac­tuel­le­ment 3 384 ha­bi­tants. « C’est si­gni­fi­ca­tif » , es­time Jean-Luc Pé­rat. A ce­la s’ajoutent les dif­fé­rents amé­na­ge­ments, la construc­tion de l’école ma­ter­nelle, du Clos des Forges,... le trai­te­ment de six friches ( cinq in­dus­trielles et une tou­ris­tique avec la Ga­lo­pe­rie). « Nous avons re­don­né vie à chaque es­pace, une vo­ca­tion à chaque friche, soit en zone de dé­tente, soit en zone de construc­tion ».

Ré­pondre aux be­soins et aux at­tentes

Le pro­jet de l’équipe se­ra donc « de conti­nuer à créer l’am­biance du Bien vivre à Anor. Que la po­pu­la­tion, quelle qu’elle soit, se sente bien ». Ce­la consiste à leur ap­por­ter « des ser­vices sus­cep­tibles de ré­pondre à leurs at­tentes et leurs pre­miers be­soins » . A l’ins­tar d’un lo­ge­ment de qua­li­té. Mais aus­si des équi­pe­ments de san­té, avec no­tam­ment les mai­sons de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naires qui réuni­ront en un même lieu les pro­fes­sion­nels de san­té, mais aus­si des ou­tils de pré­ven­tion tels que la PMI. « C’est un pro­jet in­ter­com­mu­nal » , re­con­naî­til. Mais pour Jean-Luc Pé­rat, dont la fibre d’élu du ter­ri­toire le conduit tou­jours à ré­flé­chir à une autre échelle que com­mu­nale, « on ne peut pas dis­so­cier les deux. C’est un pro­jet in­ter­com­mu­nal mais qui concerne di­rec­te­ment les ha­bi­tants » . Et de rap­pe­ler que lorsque le pro­blème de dé­mo­gra­phie mé­di­cale a été iden­ti­fié, le pro­blème a été pris à bras-le-corps par les élus du ter­ri­toire et c’est une ré­flexion ter­ri­to­riale qui a été me­née. Un es­pace mul­ti-ac­ti­vi­tés et in­ter­gé­né­ra­tion­nel ver­ra le jour sur le site de l’an­cienne école ma­ter­nelle. « Le coeur de ce pro­jet se­ra la mé­dia­thèque, pas­sage in­con­tour­nable », au­tour de la­quelle se­ront re­grou­pées des ac­ti­vi- tés tour­nées vers les centres de loi­sirs, les per­sonnes âgées, ados et pré-ados.

Gros pro­jet : la Ver­re­rie blanche

En­fin, le gros pro­jet se­ra la ré­ha­bi­li­ta­tion de la Ver­re­rie blanche. « Je sou­haite gar­der ce co­ron ou­vrier pour rendre hom­mage à la mé­moire ver­rière mais aus­si lui don­ner une pers­pec­tive tour­née vers le XXIe siècle. Il faut re­don­ner à ce sec­teur une image at­trac­tive ». At­trac­ti­vi­té tou­jours avec l’amé­na­ge­ment des abords du ruis­seau des Ano­relles : « Du­rant ce man­dat, on va re­don­ner à l’eau toute sa no­blesse et toute sa place en fai­sant des amé­na­ge­ments pay­sa­gers mais aus­si des lieux de pro­me­nade pour ame­ner le re­gard à se tour­ner vers l’eau, et sen­si­bi­li­ser au res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment et au dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Ce se­ra aus­si l’oc­ca­sion de lan­cer un gros chan­tier sur l’amé­na­ge­ment ur­bain ».

Tra­vailler dans un contexte in­ter­com­mu­nal

En tant qu’élu d’Anor mais aus­si élu ter­ri­to­rial, Jean-Luc Pé­rat veut que la com­mune ait une place im­por­tante dans l’in­ter­com­mu­na­li­té, qu’elle soit une force de pro­po­si­tion dans l’in­té­rêt du ter­ri­toire. « Parce que si on porte un pro­jet, on le mène dans un contexte in­ter­com­mu­nal » et il est es­sen­tiel « de tra­vailler dans l’in­té­rêt gé­né­ral et pas dans l’in­té­rêt par­ti­cu­lier ». Et dans ce cadre, il as­sure qu’il dé­fen­dra l’amé­na­ge­ment du très haut dé­bit pour le ter­ri­toire, consi­dé­ré comme prio­ri­taire par rap­port à sa si­tua­tion. « Notre ter­ri­toire doit aus­si tra­vailler avec l’uni­ver­si­té de Va­len­ciennes et de­ve­nir un ter­ri­toire de re­cherche, d’ac­cueil de thèse,... ». Jean-Luc Pé­rat veut être un élu convain­cu, dé­ter­mi­né, am­bi­tieux pour le ter­ri­toire pour le mettre sur les rails du XXIe siècle. Et pour y par­ve­nir, le ter­ri­toire bé­né­fi­cie d’un ou­til « ex­cep­tion­nel », le PIDE (Pôle in­ter­com­mu­nal de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique) qui doit être « le porte-avions de toutes les ini­tia­tives ».

Jean-Luc Pé­rat a pré­sen­té sa liste, di­manche 16 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.