Le pis­sen­lit

Le Courrier de Fourmies - - LOISIRS -

Consi­dé­rée comme mau­vaise herbe à tort, le pis­sen­lit n’est pas très pri­sé. Pour­tant, il a de nom­breuses ver­tus ! Les pis­sen­lits font par­tie de la fa­mille des as­té­ra­cées (au­tre­fois ap­pe­lés com­po­sées). Ces plantes vi­vaces aux fleurs jaune vif, de plein so­leil ou mi-ombre, à ra­cine char­nue pé­né­trant d’en­vi­ron 50 cm dans le sol, sont très ré­sis­tantes au gel in­tense des ré­gions froides. Ils fleu­rissent d’avril à oc­tobre dans nos jar­dins, les prés, les bords de routes... Le pis­sen­lit est bien connu pour son fruit, une graine sur­mon­tée d’une pe­tite touffe de poils ou soies qui per­met la dis­per­sion par le vent. D’ailleurs, adultes et en­fants aiment souf­fler des­sus pour les voir s’en­vo­ler. Elle se mul­ti­plie fa­ci­le­ment grâce à ses graines lé­gères mais est fa­ci­le­ment contrô­lée en binant. Comme la chi­co­rée, le pis­sen­lit est qua­si­ment en­tiè­re­ment co­mes­tible (à cause de son la­tex, la tige est peu di­geste). Ef­fec­ti­ve­ment, vous pou­vez uti­li­ser la ra­cine, les fleurs, les feuilles bé­né­fiques pour notre san­té. Le pis­sen­lit est ef­fec­ti­ve­ment connu pour ses ver­tus dé­pu­ra­tives et drai­nantes. De plus, il sti­mule l’ap­pé­tit. Les feuilles riches en vi­ta­mines et mi­né­raux en font l’une des plantes les plus nu­tri­tives que l’on puisse man­ger. Le pis­sen­lit soigne des en­gor­ge­ments de foie par ex­cès de nour­ri­ture ou en­core les cal­culs bi­liaires. En­fin, les pis­sen­lits sont d’ex­cel­lentes plantes mel­li­fères. A la sor­tie de l’hi­ver, ils sont une res­source in­dis­pen­sable pour les in­sectes bu­ti­neurs comme les pa­pillons ou les abeilles. De­ve­nez acteur de la re­cherche pour com­prendre l’im­pact du chan­ge­ment cli­ma­tique en vous ins­cri­vant à www. obs- sai­sons. fr / www.cpie-aves­nois.eu, CPIE Bo­cage de l’Aves­nois 03.27.53.04.04.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.