Les gen­darmes sont « sous ten­sion »

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE - nO­li­vier Hur­bin

Avec

une fin et un dé­but d’an­née agi­tés, le moins que l’on puisse dire c’est que la vi­site du com­man­dant de la com­pa­gnie d’Avesnes-surHelpe, Joël Ker­leau, était at­ten­due à la bri­gade de Four­mies, la plus im­por­tante bri­gade ter­ri­to­riale du Nord. Avec pas moins de 2 360 in­ter­ven­tions en 2015 « votre bri­gade a été sous ten­sion mais votre pro­fes­sion­na­lisme sou­ligne l’en­ga­ge­ment pour le corps », a sou­li­gné le com­man­dant. In­cen­dies vo­lon­taires, cam­brio­lages, vio­lences et tra­fics de drogues ont ani­mé le tra­vail des gen­darmes dont l’en­ga­ge­ment n’est plus à dé­mon­trer. Il faut no­ter que les au­teurs des faits ont pu être dé­fé­rés de­vant la jus­tice grâce à l’in­ves­ti­ga­tion ra­pide des gen­darmes. « Même s’il faut que cer­taines per­sonnes com­prennent qu’on ne ré­sout pas une af­faire en 24 heures chro­no, comme à la té­lé­vi­sion. La gen­dar­me­rie, ce n’est pas de la fic­tion » a rap­pe­lé, sur le ton de l’humour, le com­man­dant. A no­ter aus­si que l’en­ga­ge­ment des mi­li­taires s’est tra­duit en fin d’an­née par une dis­po­ni­bi­li­té ac­crue [après les évé­ne­ments du 13 no­vembre] par une pré­sence à la fron­tière belge dans le cadre de l’état d’ur­gence. L’oc­ca­sion pour le com­man­dant de la com­pa­gnie de pas­ser un pe­tit mes­sage : « La co­opé­ra­tion avec les forces de l’ordre belges va s’in­ten­si­fier car la dé­lin­quance se joue des deux cô­tés de la fron­tière, même en ma­tière de dé­lin­quance rou­tière ». Rap­pe­lons que la bri­gade ter­ri­to­riale de Four­mies est com­po­sée de 36 mi­li­taires et couvre les com­munes d’Anor et de Wignehies. Elle est aus­si di­ri­gée par le lieu­te­nant Xa­vier Cham­pain

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.