31 ca­mé­ras bra­quées sur le centre-ville

En ville et dans cer­tains quar­tiers, la vi­déo-pro­tec­tion a pour ob­jec­tif de lut­ter contre les in­ci­vi­li­tés. Les pre­mières ca­mé­ras mo­biles se­ront ins­tal­lées avant la fin du mois.

Le Courrier de Fourmies - - La Une -

DES FOURMISIEN­S PLU­TÔT CONVAIN­CUS

L’ins­tal­la­tion de la vi­déo-pro­tec­tion est tou­jours su­jette à dé­bat. Au con­seil mu­ni­ci­pal la ma­jo­ri­té est convain­cue du sys­tème, tan­dis que du cô­té de l’op­po­si­tion des voix s’élèvent. Elles évoquent sou­vent le res­pect de la vie pri­vée. Mais pour une écra­sante ma­jo­ri­té de Fourmisien­s, l’ar­ri­vée de ces 31 ca­mé­ras ne leur pose pas de pro­blème. Et l’ar­gu­ment em­ployé est sou­vent le même : « si vous n’avez rien à vous re­pro­cher ». D’autres dé­noncent le coût de ces ca­mé­ras et de­mandent à M. le maire de re­voir ses prio­ri­tés.

RÉ­GLE­MEN­TA­TION

La vi­déo­pro­tec­tion est sou­mise à une rè­gle­men­ta­tion très stricte d’au­to­ri­sa­tions préa­lables, de res­pon­sa­bi­li­té, de sui­vi et de contrôles tan­dis que la vi­déo­sur­veillance peut être dé­ployée après une simple dé­cla­ra­tion à la Com­mis­sion na­tio­nale de l’in­for­ma­tique et des li­ber­tés (CNIL). A Four­mies, l’usage des images sont uni­que­ment uti­li­sées pour des en­quêtes.

Les pre­mières ca­mé­ras de vi­déo-pro­tec­tion se­ront ins­tal­lées dans le centre de Four­mies d’ici la fin du mois de sep­tembre a ex­pli­qué Mi­ckaël Hi­raux, maire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.