CAM­BRIO­LAGES

Quelques conseils pour s’en pré­mu­nir

Le Courrier de Fourmies - - AVESNOIS -

S’il est dif­fi­cile d’évi­ter un cam­brio­lage, des pré­cau­tions peuvent être prises. Les gen­darmes vous donnent quelques conseils.

Les cam­brio­lages sont en re­cru­des­cence dans l’Avesnois. Se­lon la com­pa­gnie de gen­dar­me­rie d’Avesnes, une tren­taine a été re­cen­sée ces trois der­nières se­maines, à SaintHi­laire, Bou­logne-sur-Helpe, Dom­pierre, Car­ti­gnies, Prisches, Ma­roilles, .... Avec un constat par­ti­cu­lier, « les cam­brio­leurs se concentren­t dans les com­munes qui

longent la RN2 et la D962 », ex­plique le ca­pi­taine Fran­çois-Xa­vier Pi­ton, com­man­dant en se­cond de la com­pa­gnie. « Ce sont des axes de pé­né­tra­tion fa­ciles. Les cam­brio­leurs tapent de part et d’autre puis rat­trapent fa­ci­le­ment les grands axes pour prendre la fuite ». Par­fois, plu­sieurs sont com­mis dans la même jour­née, dans le même sec­teur, « mais nous n’avons pas la cer­ti­tude que ce soit les

mêmes équipes ». Ce sont sur­tout des cam­brio­lages d’op­por­tu­ni­té. Ra­re­ment ils sont pré­pa­rés, ni une sur­veillance mise en place. Ils ar­rivent au mo­ment où les ha­bi­tants quittent leur do­mi­cile, vé­ri­fient par­fois en son­nant à la porte qu’il n’y a plus per­sonne et en­suite, ils entrent par ef­frac­tion. Ce­la ne prend donc que cinq mi­nutes aux mal­fai­teurs.

Quelles pré­cau­tions faut-il prendre ?

Il est im­por­tant d’ap­pe­ler im­mé­dia­te­ment le 17 lorsque l’on re­marque quelque chose qui sort de l’or­di­naire

dans son en­vi­ron­ne­ment, re­pé­rer l’im­ma­tri­cu­la­tion et le si­gna­ler im­mé­dia­te­ment. « Ne pas hé­si­tez à ap­pe­ler le 17, ja­mais ça ne dé­range. Si c’est pos­sible, il est im­por­tant de don­ner le maxi­mum de ren­sei­gne­ments, comme la plaque d’im­ma­tri­cu­la­tion, l’as­pect phy­sique... ». Sou­vent éga­le­ment, les cam­brio­leurs sonnent avant d’en­trer, pour vé­ri­fier que la mai­son est in­oc­cu­pée. Si vous ré­pon­dez, la per­sonne va avoir des pro­pos in­co­hé­rents pour ex­pli­quer sa pré­sence. Ce­la doit vous aler­ter. A l’ap­proche des congés, il est im­por­tant de rap­pe­ler que l’Opé­ra­tion tran­quilli­té va­cances, qui se dé­roule toute l’an­née d’ailleurs, per­met de si­gna­ler ses ab­sences aux forces de l’ordre qui sur­veillent le do­mi­cile du­rant votre ab­sence. Un for­mu­laire est à rem­plir en gen­dar­me­rie ou sur In­ter­net.

Le ca­pi­taine Pi­ton, de la com­pa­gnie de gen­dar­me­rie d’Avesnes, in­siste : « ap­pe­lez le 17 au moindre com­por­te­ment qui sort de l’or­di­naire ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.