L’hô­pi­tal va en­core évo­luer

Grou­pe­ment hos­pi­ta­lier de ter­ri­toire et mise en place d’une di­rec­tion com­mune entre les hô­pi­taux de Four­mies et de Va­len­ciennes de­vraient per­mettre aux pa­tients four­mi­siens de bé­né­fi­cier d’une offre de soins plus large, dans un ave­nir proche.

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE - An­toine Pi­sa­no

Grâce à la mise en place d’une di­rec­tion com­mune avec Va­len­ciennes, le centre hos­pi­ta­lier de Four­mies va pou­voir étendre son offre de soins.

Ca­ro­line Hen­nion, ac­tuelle di­rec­trice du centre hos­pi­ta­lier de Four­mies, est sur le dé­part. Ar­ri­vée en no­vembre 2014 à la tête de l’éta­blis­se­ment, sous son im­pul­sion, on pour­ra no­ter quelques belles réus­sites. A l’image de l’ob­ten­tion ré­cente du la­bel « Hô­pi­tal ami des bé­bés ». Au 3 sep­tembre, Ca­ro­line Hen­nion quit­te­ra donc ses fonc­tions pour prendre les rênes du centre hos­pi­ta­lier de Ca­lais.

QUEL AVE­NIR ?

Dès lors, Ro­dolphe Bour­ret, di­rec­teur gé­né­ral du centre hos­pi­ta­lier de Va­len­ciennes, as­su­re­ra la di­rec­tion par in­té­rim, « le temps de mettre en place une feuille de route et de faire vo­ter par les ins­tances des deux centres hos­pi­ta­liers la créa­tion d’une di­rec­tion com­mune », ex­plique-t-il. Di­rec­tion com­mune qui de­vrait à terme lui re­ve­nir. Sou­cieux de ne pas lais­ser s’ins­tal­ler des in­quié­tudes quant à l’ave­nir de l’hô­pi­tal, le fu­tur di­rec­teur sou­ligne que « le centre hos­pi­ta­lier de Four­mies conser­ve­ra sa propre struc­ture ju­ri­dique, ses propres ins­tances dé­li­bé­ra­tives et son per­son­nel. » En d’autres termes, il ne s’agi­ra pas d’une fu­sion. Et de pour­suivre

:« Dans le cadre du grou­pe­ment hos­pi­ta­lier de ter­ri­toire (GHT) entre le Hai­naut, le Cam­bré­sis et le Mau­beu­geois, Four­mies se­ra un pôle de proxi­mi­té. L’idée, ce n’est donc pas de vi­der l’hô­pi­tal mais au contraire de conser­ver, voire conso­li­der une offre de soins riche. Car Four­mies est un éta­blis­se­ment de re­cours très im­por­tant pour la po­pu­la­tion de son ter­ri­toire. C’est particuliè­rement le cas de ses ser­vices d’ur­gence et de la ma­ter­ni­té. » Grâce à cette nou­velle sy­ner­gie entre Four­mies et Va­len­ciennes, mais éga­le­ment entre Four­mies et tous les autres hô­pi­taux du Hai­naut-Cam­bré­sis, Ro­dolphe Bour­ret veut croire en l’amé­lio­ra­tion du par­cours de soins. Ce­la si­gni­fie qu’un pa­tient at­teint de pa­tho­lo­gies trop com­plexes pour être trai­tées à Four­mies, se­ra plus fa­ci­le­ment ai­guillé vers les ser­vices de Mau­beuge ou de Va­len­ciennes. Cette pra­tique existe dé­jà mais à l’ave­nir, elle de­vrait être beau­coup mieux or­ga­ni­sée, via des fi­lières éta­blies et une com­mu­ni­ca­tion constante entre les pro­fes­sion­nels. En­fin, dans un sou­ci de ren­for­ce­ment de l’offre de ser­vices, il se pour­rait que les consul­ta­tions avan­cées se dé­ve­loppent. Ain­si, les pa­tients four­mi­siens au­ront plus fa­ci­le­ment ac­cès à des spé­cia­listes pour l’ins­tant ab­sents du ter­ri­toire.

UNE AN­NÉE RICHE

En at­ten­dant, le centre hos­pi­ta­lier de Four­mies ne s’est pas pri­vé de

quelques amé­lio­ra­tions. Au pre­mier se­mestre 2018, en ef­fet, la struc­ture s’est do­tée de tout nou­veaux équi­pe­ments d’ima­ge­rie mé­di­cale. Deux ma­chines der­nier cri per­mettent aux pra­ti­ciens de pra­ti­quer des exa­mens ra­dio­lo­giques ha­bi­tuels, ain­si que des exa­mens spé­cia­li­sés. Ces nou­veaux équi­pe­ments sont par ailleurs adap­tés aux be­soins des per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite et peuvent sup­por­ter des charges plus lourdes. « On évite ain­si la dis­cri­mi­na­tion mé­di­cale liée au poids ou

au han­di­cap des pa­tients », pré­cise Fa­tou­ma­ta Da­nio­ko, char­gée de com­mu­ni­ca­tion. Par ailleurs, ces nou­velles tables d’exa­men, en­tiè­re­ment nu­mé­riques, per­mettent de faire l’éco­no­mie d’une im­pres­sion sur film des ra­dios. Une so­lu­tion éco­lo­gique mais aus­si pra­tique puisque grâce à ce­la, les images sont di­rec­te­ment en­voyées dans le dos­sier médical du pa­tient, consul­table par son mé­de­cin trai­tant. En­fin, si­gna­lons éga­le­ment la créa­tion d’une toute nou­velle salle d’at­tente dé­diée aux pa­tients du ser­vice d’ima­ge­rie. Au­pa­ra­vant, ceux-ci de­vaient pa­tien­ter aux ur­gences.

Ca­ro­line Hen­nion, ac­tuelle di­rec­trice du centre hos­pi­ta­lier de Four­mies, s’en ira pour Ca­lais en sep­tembre.

Le centre hos­pi­ta­lier s’est do­té en dé­but d’an­née de deux nou­veaux ap­pa­reils d’ima­ge­rie mé­di­cale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.