Yves veut trou­ver une nou­velle fa­mille à ses chiens

De­puis peu, Yves Ser­vien n’a plus les moyens fi­nan­ciers d’as­su­mer ses cinq Jack Rus­sel. Il en donne donc trois, avec pour seule contre­par­tie l’as­su­rance qu’ils se­ront bien trai­tés.

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE -

Yves Ser­vien a beau­coup d’af­fec­tion pour ses Jack Rus­sel. L’his­toire a com­men­cé il y a cinq ans, quand il a ré­cu­pé­ré une jeune fe­melle que ses pro­prié­taires avaient adop­tée un peu trop pré­ci­pi­tam­ment. Il re­cueille­ra en­suite un pe­tit mâle, plu­sieurs fois aban­don­né. Ses deux com­pa­gnons à quatre pattes en­gen­dre­ront une por­tée de trois chiots. Dans les pre­miers temps, Yves a bien es­sayé de vendre, puis de don­ner les trois nou­veaux-nés, mais le suc­cès n’a pas été au ren­dez-vous. Il les a donc gar­dés. Or, seul de­puis peu, le sexa­gé­naire doit se ré­soudre à dé­mé­na­ger dans un lo­ge­ment plus pe­tit. Yves ne peut plus non plus as­su­mer la charge fi­nan­cière que re­pré­sentent tous ces chiens. Qui plus est, il craint qu’au­cun pro­prié­taire ne veuille lui louer son bien avec une telle mé­na­ge­rie. Bref, il n’a pas d’autre choix que de se sé­pa­rer des trois chiots, qui ont bien gran­di puis­qu’ils sont main­te­nant âgés d’un an et de­mi. Il s’agit de deux mâles et d’une fe­melle, bap­ti­sés res­pec­ti­ve­ment Lu­lu, Yaourt et Lu­cie. Il les donne contre bons soins : « Je ne veux pas les aban­don­ner à la SPA. Je veux réus­sir à les pla­cer chez des gens qui sau­ront leur ap­por­ter tout le soin dont ils ont be­soin. Je

veux qu’ils soient heu­reux », confie-t-il. Les chiens n’ayant pas eu de vac­cins, de ta­touage, de pu­çage, ni de stérilisat­ion, Yves sait que ce n’est pas ga­gné. Plus qu’une simple an­nonce, il lance donc un « SOS ». Sou­cieux de ras­su­rer

les éven­tuels in­té­res­sés, il en pro­fite pour van­ter les qua­li­tés de cette race de

chiens : « Les Jack Rus­sel ont été créés pour la chasse. Ce sont donc des chiens très vifs qui ont be­soin de bou­ger. Ils sont aus­si un peu tê­tus, mais très af­fec­tueux. » Si vous sou­hai­tez ve­nir en aide à Yves en adop­tant l’un de ses pe­tits pro­té­gés, vous pou­vez lui té­lé­pho­ner au 07.67.44.78.05.

Yves Ser­vien donne trois jeunes Jack Rus­sel âgés d’un an et de­mi.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.