8 SE­MAINES POUR DE­VE­NIR CUISTOT

L’école de Thier­ry Marx

Le Courrier de Fourmies - - FOURMIES -

L’école Cui­sine Mode d’Em­ploi(s), fon­dée par le cé­lèbre chef Thier­ry Marx, a ac­cueilli

ses pre­miers sta­giaires lun­di 10 sep­tembre.

En ce mo­ment, au res­tau­rant col­lec­tif où dé­jeunent les ré­si­dents du foyer Jules Las­salle, on se croi­rait sur le pla­teau d’une émis­sion cu­li­naire. Pour­tant, il s’agit bien là d’une réa­li­té : pen­dant huit se­maines, douze sta­giaires triés sur le vo­let sui­vront la for­ma­tion di­plô­mante de l’école Cui­sine Mode d’Em­ploi(s). Pour l’oc­ca­sion, le par­te­naire de l’école GrDF et la so­cié­té Flyin’Chef ont ins­tal­lé une cui­sine éphé­mère, dans la­quelle Thier­ry Marx fait par­tie in­té­grante du dé­cor. Ephé­mère, vrai­ment ? Oui, mais peu­têtre pas tant que ça. Le maire Mi­ckaël Hi­raux, pré­sent pour cette ren­trée, es­père « qu’il y au­ra beau­coup de ses­sions. Pour ça, il fau­dra un vi­vier de sta­giaires. » De même, Vé­ro­nique Car­rion, co-fon­da­trice de l’école, n’a pas ex­clu cette pos­si­bi­li­té, « si le be­soin s’en fait sen­tir. » En pra­tique, les sta­giaires au­ront huit se­maines de for­ma­tion au sein du foyer Jules Las­salle, puis trois se­maines de stage en en­tre­prise. A l’is­sue du cycle, il va­li­de­ront leur cer­ti­fi­cat de qua­li­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle (CQP) équi­va­lant au CAP com­mis de cui­sine. Il faut dire que le pro­gramme s’an­nonce char­gé, avec 80 gestes tech­niques et au­tant de re­cettes tra­di­tion­nelles de la cui­sine fran­çaise à as­si­mi­ler. Vé­ro­nique Car­rion pré­vient donc : pas ques­tion de perdre une seule jour­née de for­ma­tion. Les chefs Ha­lim Let­ti­fi, na­tif de Mau­beuge, et Fré­dé­ric Mi­chaud ont aus­si li­vré quelques conseils avant de dis­tri­buer le ma­té­riel né­ces­saire, à sa­voir une mal­lette de cou­teaux et une te­nue de cui­si­nier.

QUI SONT LES STA­GIAIRES ?

Dans les rangs des sta­giaires, il y a des femmes et des hommes âgés de la ving­taine à la cin­quan­taine. Et par­mi eux, Sa­bri­na Vi­dre­quin. La Tré­lo­naise se voit comme « une grande pas­sion­née de pâ­tis­se­rie. J’aime cui­si­ner pour ma fa­mille. » Après avoir « en­chaî­né les pe­tits contrats », elle a dé­ci­dé de « prendre

[sa] vie pro­fes­sion­nelle en mains. C’était

l’oc­ca­sion rê­vée. » Ja­mel Abe­del­li, quant à lui, a tra­vaillé suc­ces­si­ve­ment dans la res­tau­ra­tion et dans l’in­dus­trie. Un peu « dé­çu » par ses ex­pé­riences pas­sées en cui­sine, il sou­haite s’« orien­ter vers

la gastronomi­e fran­çaise. » En­fin, Paul Men­jaud, de Fé­ron, tra­vaille de­puis 10 ans dans la res­tau­ra­tion, sans di­plôme. A l’is­sue de la for­ma­tion, il ai­me­rait « mon­ter [son] en­tre­prise. » A.P.

De gauche à droite : Vé­ro­nique Car­rion, co-fon­da­trice de l’école, Mi­ckaël Hi­raux, maire de Fourmies, Ha­lim Let­ti­fi et Fré­dé­ric Mi­chaud, chefs cuisiniers et for­ma­teurs.

Vé­ro­nique Car­rion a conseillé aux sta­giaires de bien rem­plir leur li­vret d’éva­lua­tion. Les for­ma­tions Cui­sine Mode d’Em­ploi(s) en­re­gistrent un taux moyen de re­tour à l’em­ploi de 91 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.