UN REN­DEZ-VOUS EN UN CLIC A l’hô­pi­tal, c’est dé­sor­mais pos­sible

AVESNES Le centre hos­pi­ta­lier a dé­ci­dé d’adhé­rer au pro­gramme Doctolib. Dé­sor­mais, vous pou­vez prendre ren­dez-vous di­rec­te­ment sur In­ter­net.

Le Courrier de Fourmies - - AVESNOIS -

Pour fa­ci­li­ter à tous la prise de ren­dez-vous mé­di­caux en de­hors des ho­raires de se­cré­ta­riat, le centre hos­pi­ta­lier du Pays d’Avesnes vient d’adhé­rer au pro­gramme Doctolib.

UN PLUS POUR LES PA­TIENTS COMME POUR LES PRO­FES­SION­NELS

Dé­sor­mais les ren­dez-vous mé­di­caux peuvent être pris en ligne via In­ter­net. Dé­ve­lop­pé par la so­cié­té Doctolib, ce ser­vice est ins­tan­ta­né, gra­tuit et dis­po­nible 24h/24 et 7j7. Il suf­fit de se connec­ter sur le site du centre hos­pi­ta­lier du Pays d’Avesnes (www.ch-avesnes. fr, on­glet « Prendre rdv en ligne ») ou di­rec­te­ment sur le site de Doctolib (www.doctolib.fr). Les pa­tients peuvent ac­cé­der à une pré­sen­ta­tion dé­taillée des mé­de­cins et prendre ren­dez-vous au­près d’eux en seule­ment deux clics. Ce nou­veau mode de prise de ren­dez-vous est dis­po­nible, dans un pre­mier temps, pour les ser­vices de consul­ta­tions de soins en ad­dic­to­lo­gie ; gé­ria­trie ; plaie et ci­ca­tri­sa­tion et pour la ra­dio­lo­gie. Il se­ra éten­du à l’en­semble de l’éta­blis­se­ment dans les pro­chains mois. Le ser­vice adresse aus­si aux pa­tients des SMS et des emails de rap­pel de ren­dez-vous. Ce­la per­met de bé­né­fi­cier de consul­ta­tions plus ra­pides en cas de dé­sis­te­ment, grâce à une fonc­tion­na­li­té de liste d’at­tente. Les pro­fes­sion­nels de san­té no­tam­ment les mé­de­cins trai­tants peuvent éga­le­ment grâce à ce pro­gramme ob­te­nir une consul­ta­tion plus ra­pide grâce aux plages de consul­ta­tions dé­diées à cet ef­fet. Le pro­gramme Doctolib est en­ga­gé dans une charte de confi­den­tia­li­té , ga­ran­tie la pro­tec­tion des don­nées per­son­nelles de ses uti­li­sa­teurs et res­pecte les codes de dé­on­to­lo­gie des pro­fes­sions mé­di­cales et pa­ra­mé­di­cales, il est donc aus­si simple que fiable d’uti­li­sa­tion… Bien sûr et pour ceux qui ne se­raient pas mu­nis d’ac­cès in­ter­net ou pour les pa­tients qui le sou­haitent, il est tou­jours pos­sible et pour l’en­semble de ces spé­cia­li­tés de prendre ren­dez-vous sur place ou par té­lé­phone.

Le per­son­nel de l’hô­pi­tal a été for­mé pour la prise en main du pro­gramme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.