Af­faire Or­ca : un an après les faits, l’avo­cate s’im­pa­tiente

FOURMIES Un an après l’af­faire du chien Or­ca, le jeune Ame­ri­can Staff re­trou­vé en pi­teux état dans un foyer four­mi­sien, le pro­cès semble se faire dé­si­rer.

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE -

Il y a près d’un an, le 29 no­vembre 2017, l’af­faire Or­ca sou­le­vait une vague d’in­di­gna­tion sans pré­cé­dent dans l’opi­nion pu­blique. L’his­toire de ce chien, re­trou­vé par la SPA d’Hir­son vi­vant mais en état de pu­tré­fac­tion avan­cée chez un Four­mi­sien, avait même eu son re­ten­tis­se­ment dans les mé­dias na­tio­naux.

L’AVO­CATE QUI SUIT LE DOS­SIER S’IM­PA­TIENTE

L’as­so­cia­tion Re­lais Re­fuges, plus ha­bi­tuée des pro­cé­dures ju­di­ciaires que la pe­tite struc­ture hir­son­naise, a été man­da­tée pour consti­tuer le dos­sier d’en­quête, qu’elle a trans­mis dans la fou­lée à la jus­tice. Pour­tant, au­jourd’hui, l’af­faire n’est tou­jours pas ju­gée et mal­gré plu­sieurs re­lances de la par­tie ci­vile, le par­quet garde le si­lence. L’avo­cate d’Or­ca, Me Tar­dy, a donc te­nu à si­gni­fier son in­com­pré­hen­sion via un com­mu­ni­qué, que nous re­trans­cri­vons ici : « Cette af­faire n’est pas qu’un fait d’acte de cruau­té sup­plé­men­taire en­vers un chien. il s’agit de la Cruau­té à l’état pur face à Or­ca, un être sen­sible re­trou­vé mort vi­vant par ses sau­ve­teurs. C’est pour­quoi j’ap­porte au dos­sier d’Or­ca une at­ten­tion par­ti­cu­lière. De­puis, une an­née dé­jà, je de­mande pé­rio­di­que­ment à re­ce­voir les pro­cès-ver­baux de l’en­quête pré­li­mi­naire au­près du Par­quet, der­nière de­mande dé­but sep­tembre 2018. Mes de­mandes sont trai­tées aus­si­tôt par le ser­vice com­pé­tent mais l’en­quête se­rait tou­jours en cours. Pour­quoi ? Le dos­sier est pour­tant com­plet de­puis long­temps. Je ne m’ex­plique pas ce blo­cage. La Jus­tice a be­soin de ses do­cu­ments pour pour­suivre ! J’en ap­pelle à Mon­sieur le Pro­cu­reur de la Ré­pu­blique d’Avesnes aux fins qu’il s’adresse aux en­quê­teurs pour clô­ture et trans­mis­sion de l’en­quête pré­li­mi­naire. Me Tar­dy, avo­cate (Aix-en-Pro­vence) »

L’af­faire du chien Or­ca avait sou­le­vé une im­mense vague d’in­di­gna­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.