Après trois se­maines, ils res­tent dé­ter­mi­nés

Mal­gré des ac­tions moins nom­breuses et plus es­pa­cées, les gi­lets jaunes res­tent mo­bi­li­sés dans l’Aves­nois et aux abords de Four­mies. Mer­cre­di, ils ma­ni­fes­taient de nou­veau.

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE - An­toine Pi­sa­no

Dé­ci­dé­ment, les gi­lets jaunes n’en­tendent pas lâ­cher l’af­faire. Cette se­maine, dans l’Aves­nois, le mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion po­pu­laire est tou­jours ac­tif, mal­gré une mo­bi­li­sa­tion sans par­tis po­li­tiques ni syn­di­cats.

LES AC­TIONS SE POUR­SUIVENT

Le sa­me­di 17 no­vembre, ré­pon­dant à l’ap­pel na­tio­nal à la mo­bi­li­sa­tion, quelques 150 ma­ni­fes­tants avaient dé­fi­lé dans les rues de Four­mies, mais aus­si aux abords des sta­tions ser­vices et du su­per­mar­ché Car­re­four. Le même jour, au rond-point du Temple de l’amour, entre Fé­ron et Sains-du-Nord, un bar­rage fil­trant avait été mis en place, avec des ten­sions et quelques heurts (voir notre édi­tion du 23 no­vembre). Toute la se­maine qui a sui­vi, les gi­lets jaunes ont conti­nué à se mon­trer ac­tifs, en or­ga­ni­sant no­tam­ment des bar­rages fil­trants au rond-point de Fé­ron/ Wi­gne­hies/Gla­geon. Sa­me­di der­nier, les gi­lets jaunes ont de nou­veau ma­ni­fes­té à Four­mies, aux abords du centre com­mer­cial Car­re­four, sans or­ga­ni­ser de blo­cage. Au to­tal, ce jour-là, ils étaient 300 à dé­fi­ler dans les rues sur tout l’ar­ron­dis­se­ment d’Avesnes, se­lon les au­to­ri­tés. Et alors que lun­di et mar­di, le mou­ve­ment sem­blait s’être tas­sé, les gi­lets jaunes ont re­fait sur­face mer­cre­di ma­tin, tou­jours au rond-point de Fé­ron. Etaitce l’at­tente du dis­cours d’Em­ma­nuel Ma­cron, ce mar­di, qui avait en­cou­ra­gé

les ma­ni­fes­tants à res­ter chez eux en dé­but de se­maine ? Non, « on a re­lâ­ché la pres­sion deux jours pour créer la sur­prise

au­jourd’hui », in­dique un gi­let jaune ce mer­cre­di. S’ils ont bel et bien blo­qué le rond-point en tout dé­but de ma­ti­née, leur bar­rage a vite été le­vé par les forces de l’ordre, la ma­ni­fes­ta­tion n’ayant pas été dé­cla­ré en sous-pré­fec­ture. Pour au­tant, ils as­surent ne pas se dé­cou­ra­ger. Mais il est dif­fi­cile de dire si la mo­bi­li­sa­tion des gi­lets jaunes per­du­re­ra au-de­là de sa troi­sième se­maine. Ce mer­cre­di, à l’échelle na­tio­nale, le nombre d’ac­tions était d’ailleurs en baisse. Mais en tout cas, proche de nous, à Hir­son, la mo­bi­li­sa­tion ne semble pas fai­blir. Elle a même at­ti­ré l’at­ten­tion du jour­nal té­lé­vi­sé de France 2, qui y consacre toute la se­maine une sé­rie de re­por­tages. Du cô­té d’Avesnes, ce mer­cre­di, une ma­ni­fes­ta­tion de gi­lets jaunes a eu lieu. La dé­lé­ga­tion a été re­çue en sous-pré­fec­ture.

LES COM­MERCES AC­CUSENT LE COUP

Bien sûr, on ne peut pas par­ler à Four­mies d’un blo­cage to­tal de l’éco­no­mie. Il n’em­pêche qu’au su­per­mar­ché Car­re­four, dans sa ga­le­rie, mais aus­si dans le centre-ville, plu­sieurs com­mer­çants confient avoir res­sen­ti une très nette baisse de leur fré­quen­ta­tion ces deux der­niers week-end. Une baisse qui se­rait due à la peur des gens de se re­trou­ver blo­qués plu­tôt qu’à des blo­cages réel­le­ment ef­fec­tifs.

Mer­cre­di ma­tin, les gi­lets jaunes étaient en­core nom­breux sur le rond-point de Fé­ron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.