Pour­quoi le chan­tier de la Mar­lière est en re­tard

Les tra­vaux du nou­veau centre com­mer­cial de La Mar­lière sont à l’ar­rêt de­puis deux mois. Pour­tant, rien de grave, se­lon le pro­mo­teur. Le chan­tier de­vrait re­dé­mar­rer.

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE -

LES FAITS

Le chan­tier à l’ar­rêt

En oc­tobre der­nier, les élus po­saient la pre­mière pierre du fu­tur « Frun Shop­ping », un centre com­mer­cial de 13 000 m2 por­té par le pro­mo­teur belge De Vlier, qui abri­te­ra à terme dix grands ma­ga­sins. A l’époque, le chan­tier si­tué à l’angle des rues Théo­phile Le­grand et Ray­mond Chô­mel, juste der­rière le siège de la Com­mu­nau­té de com­munes Sud-Aves­nois, s’était ra­pi­de­ment mis en branle, pour des pre­miers tra­vaux de ter­ras­se­ment.

DES RU­MEURS COURENT

Mais voi­là, de­puis bien­tôt deux mois, les en­gins se sont tus et les ou­vriers ont dé­ser­té les lieux. De quoi in­quié­ter les Four­mi­siens, comme nous avons pu le consta­ter sur le ter­rain ou bien en­core sur les ré­seaux so­ciaux. Par consé­quent, les ru­meurs sont al­lées bon train. Pê­le­mêle, on a en­ten­du par­ler d’un re­cours en jus­tice de la part des ri­ve­rains, et aus­si d’un nombre in­suf­fi­sant d’en­seignes in­té­res­sées par les lo­caux com­mer­ciaux. Pour en avoir le coeur net, nous nous sommes donc adres­sés au pre­mier concerné, à sa­voir le pro­mo­teur. Et ras­su­rez-vous, rien de tout ce­la n’est fon­dé.

Sur le chan­tier du « Frun Shop­ping », à l’angle des rues Théo­phile Le­grand et Ray­mond Chô­mel, il n’y a plus d’ou­vriers ni d’en­gins de­puis quelques mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.