Après 50 ans, Pa­trick Menne fait ses adieux au ju­do

Pa­trick Menne, coach em­blé­ma­tique du Ju­do gla­geon­nais, pren­dra sa re­traire du club à la fin du mois. Il y au­ra pas­sé près de 53 ans et y au­ra en­sei­gné du­rant près de 45 ans.

Le Courrier de Fourmies - - LA UNE -

En juin 2017, l’As­so­cia­tion Thié­rache ju­do (ATJ), aus­si cou­ram­ment ap­pe­lée Ju­do club gla­geon­nais, fê­tait ses 50 an­nées d’exis­tence. Et s’il y a bien une chose qui n’a pas chan­gé en un de­mi-siècle, c’est la pré­sence constante de Pa­trick Menne, son pro­fes­seur em­blé­ma­tique.

Le club, fon­dé par Gé­rard Du­quesne en 1967, est im­mé­dia­te­ment re­joint par le jeune Pa­trick Menne, 9 ans à l’époque. Il y at­trape « le vi­rus » du ju­do. Sous la hou­lette de Serge Poète, grand maître as­sis­té d’Yves Le­gaie, le jeune gar­çon ap­prend les ru­di­ments de cet art mar­tial, bien moins po­pu­laire qu’au­jourd’hui en ce temps-là.

En 1971, Pa­trick Menne dis­pense ses pre­miers cours aux tout-pe­tits du ju­do club gla­geon­nais. Dès lors, il n’ar­rê­te­ra ja­mais d’y en­sei­gner et se­ra même di­plô­mé d’Etat en 1976. Pa­ral­lè­le­ment à sa car­rière de pro­fes­seur de sport dans l’Edu­ca­tion na­tio­nale, il conti­nue­ra en­core et tou­jours à as­su­rer bé­né­vo­le­ment la for­ma­tion des jeunes ju­do­kas. Ceux qui ont fait naître en lui cette pas­sion vo­gue­ront vers d’autres ho­ri­zons. « De­puis 45 ans, je porte le club, ra­conte so­bre­ment Pa­trick Menne. Je l’ai fait avec pas­sion et dé­voue­ment. J’ai sa­cri­fié ma vie au ju­do. » Au­cun doute, l’his­toire

de l’ATJ Glageon, c’est avant tout l’his­toire de son pro­fes­seur. Mais aus­si l’his­toire du village : « A Glageon, presque tout le monde a fait du ju­do ne se­rait-ce qu’une an­née », s’amuse Pa­trick Menne. Ces qua­rante der­nières an­nées, le club a en ef­fet tour­né avec une moyenne de 120 à 160 ju­do­kas.

En tout cas, on peut dire que Pa­trick Menne n’a pas tra­vaillé en vain. Il a même por­té aux nues l’as­so­cia­tion. En 2013 à Abud­ha­bi, son épouse Sa­bine Menne et Pa­tri­cia Bas­tient, toutes deux li­cen­ciées de l’ATJ, ac­crochent à leur cou les mé­dailles d’or de cham­pionnes du monde. Une consé­cra­tion pour le club qui « dès le dé­part, a tou­jours été tour­né vers la com­pé­ti­tion. »

Au vu de sa lon­gé­vi­té ex­cep­tion­nelle dans le club, Pa­trick Menne re­pré­sente à lui seul un pan en­tier de l’his­toire du village.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.