L’ar­rêt de bus de Fi­lay a été sup­pri­mé

Le Courrier du Loiret - - LA UNE - CA­MILLE COEL­HO

Suite à la pé­ti­tion lan­cée par plu­sieurs ha­bi­tants de Cou­dray concer­nant la sé­cu­ri­té à l’ar­rêt de bus Fi­lay, sur la RD 2152, des pan­neaux cli­gno­tants ont été ins­tal­lés par le Dé­par­te­ment, de chaque cô­té de la route. De son cô­té, la Ré­gion Centre-val de Loire, en charge des trans­ports, a tout sim­ple­ment sup­pri­mé l’ar­rêt.

Ca­the­rine Per­nelle, ha­bi­tante de Cou­dray et fai­sant par­tie du col­lec­tif qui a lan­cé la pé­ti­tion, a re­çu un mail de Ré­mi, le ré­seau de trans­ports de la Ré­gion Centre­val de Loire, ven­dre­di 5 jan­vier. En­voyé à tous les usa­gers de la ligne 22, re­liant Pithiviers à Ma­le­sherbes, le mes­sage in­dique que des mo­di­fi­ca­tions d’ho­raires ont été ap­por­tées et qu’elles se­ront ap­pli­cables à comp­ter du lun­di 8 jan­vier, soit trois jours plus tard. « L’ar­rêt Fi­lay est sup­pri­mé ! », lance Ca­the­rine Per­nelle. En ef­fet, sur la ligne où étaient ins­crits les ho­raires pour cet ar­rêt, il est uni­que­ment écrit : « Sup­pres­sion ». Une dé­ci­sion ra­di­cale.

« J’ai eu leurs ser­vices au té­lé­phone. On m’a ré­pon­ du qu’une étude avait dû être faite et qu’il ne de­vait pas y avoir as­sez de voyageurs », ra­conte la mère de fa­mille.

Pour rap­pel, quatre ha­bi­tants du vil­lage ont lan­cé une pé­ti­tion, dé­but dé­cembre, afin de de­man­der que l’ar­rêt soit dé­pla­cé au ni­veau de l’école de Cou­dray pour des rai­sons de sé­cu­ri­té. En ef­fet, ven­dre­di 29 sep­tembre, l’ar­rêt dé­nom­mé Fi­lay, a été le théâtre d’un ac­ci­dent. Vers 18 heures, un jeune homme de 16 ans a en­tre­pris de tra­ver­ser la route pour se rendre à Cou­dray. Il a alors été per­cu­té par une voi­ture. En­vi­ron 70 per­sonnes ont si­gné la pé­ti­tion. Des pan­neaux cli­ gno­tants sur les­quels sont in­di­qués « Ar­rêt bus », ont été ins­tal­lés fin dé­cembre par le Dé­par­te­ment, dans les deux sens de circulation.

Mais la Ré­gion a pour­tant dé­ci­dé de sup­pri­mer bru­ta­le­ment l’ar­rêt. « Ils n’ont pas vou­lu faire l’ef­fort de faire pas­ser les bus dans le vil­lage », constate l’ha­bi­tante. Ce bus de ligne di­recte était uti­li­sé par des adultes ain­si que par des col­lé­giens et ly­céens. Les bus sco­laires des­ser­vant l’école de Cou­dray s’ar­rêtent eux de­vant l’éta­blis­se­ment sco­laire, dans une zone sé­cu­ri­sée, et ont été main­te­nus (trois ho­raires dif­fé­rents le ma­tin, et trois l’après­mi­di). Le bus de 8 h 23 qui pas­sait avant sur la dé­par­te­men­tale s’ar­rête dé­sor­mais de­vant l’école, mais uni­que­ment en pé­riode sco­laire…

Des pan­neaux ont été ins­tal­lés fin dé­cembre mais de­puis lun­di 8 jan­vier l’ar­rêt a été sup­pri­mé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.