Théo Da­kou­ry, cham­pion du monde à 16 ans

Le Courrier du Loiret - - La Une -

Le boxing club de Ser­maises pour­suit son as­cen­sion et af­fiche, cette an­née, un pal­ma­rès des plus flat­teurs pour son pré­sident et en­traî­neur, Sté­phane Da­kou­ry.

En seule­ment trois an­nées de com­pé­ti­tion, le boxing club de Ser­maises peut d’ors et dé­jà ins­crire par­mi ses com­bat­tants un cham­pion du monde. Théo Da­kou­ry est al­lé cher­cher son titre il y a quelques se­maines à Bang­kok en Thaï­lande avec la dé­lé­ga­tion fran­çaise, lors de la troi­sième édi­tion de l’in­ter­na­tio­nal & Thaï Mar­tial Arts Games and Fes­ti­val. Du­rant cette édi­tion 2018, les Fran­çais ont d’ailleurs lit­té­ra­le­ment sur­vo­lé les dé­bats puisque Mathieu Gue­va­ra, Da­mien Ca­zam­bo, Jé­ré­my Payet et Cin­dy Sil­vestre ont dé­cro­ché une cein­ture mon­diale de la World Muay Thaï Or­ga­ni­za­tion (WMO) pro­fes­sion­nel, Ou­mar Ba­thi­ly et Ma­lik Bal­lo ont été cou­ron­nés en se­mi­pro­fes­sion­nel, au terme de plu­sieurs jours de cham­pion­nat. Quand à Théo Da­kou­ry de Ser­maises, il rem­porte le titre de cham­pion du monde de la WMO ama­teur ju­nior. À seule­ment 16 ans, Théo fi­nit sa sai­son en apo­théose avec le titre su­prême qui laisse au­gu­rer pour lui et son en­traî­neur un bel ave­nir puisque ce der­nier compte pas­ser se­mi­pro­fes­sion­nel l’an­née pro­chaine. « Il en a lar­ge­ment les moyens. Il est te­nace et il com­bat avec in­tel­li­gence », confie Sté­phane Da­kou­ry, son en­traî­neur de père. Pour l’heure, avec son pal­ma­rès, Théo est aus­si cham­pion de France de muay thaï 2017 et 2018, nul doute qu’il fau­dra comp­ter avec Théo sur les rings in­ter­na­tio­naux.

Une mois­son de bons ré­sul­tats

Outre les ré­sul­tats de Théo, les élèves du boxing club de Ser­maises en­grangent aus­si les titres cette an­née. Sa­mi Di­gnet, pour sa pre­mière an­née de boxe et à seule­ment 11 ans, est vice­cham­pion de France K1 rules (K one) et de kick light. « C’est un bon pe­tit guer­rier mal­gré sa non­cha­lance », com­mente son en­traî­neur.

Sta­nys­las Ro­bin, 11 ans, est vice cham­pion de K1, 3e au cham­pion­nat de France et cham­pion ré­gio­nal de muay thaï. « Pour sa deuxième an­née de com­pé­ti­tion, il a mon­tré qu’il ap­pre­nait vite par les gros pro­grès qu’il a fait ».

Cha­na Ro­bin, 8 ans, a dis­pu­té les fi­nales de la coupe de France de kick light et est 3e au cham­pion­nat de France de K1. « C’est une pe­tite qui n’a pas froid aux yeux. Comme son frère, elle en veut d’où sa très forte pro­gres­sion ». Vi­viane Ha­lin, 13 ans, est vice­cham­pionne de France de kick light. « De toutes les filles du club, c’est la plus grande guer­rière ». Ous­sa­ma Rah­moun, 18 ans, a été fi­na­liste de la Coupe de France et est cham­pion ré­gio­nal de muay thaï et de kick light. « Mal­gré sa ti­mi­di­té, Ous­sa­ma a mon­tré pour cette pre­mière an­née de com­pé­ti­tion qu’il était tout le contraire sur un ring. Il est cou­ra­geux et ac­cro­cheur ».

So­fian Cheickh, 15 ans, est 3 aux cham­pion­nats de France de kick light et de muay thaï, cham­pion ré­gio­nal de kick light. « So­fian, c’est le so­leil du club. Il est tou­jours de bonne hu­meur, mais der­rière ce­la se cache un fon­ceur qui n’a peur de rien ».

Théo Da­kou­ry (tee-shirt vert, 4e en par­tant de la gauche), cham­pion du monde à seule­ment 16 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.