Suite à l’at­ten­tat ra­té à Pa­ris

Le Courrier du Loiret - - Faits Divers / Justice -

◗ Un com­man­do de cinq femmes ji­ha­distes avait été dé­man­te­lé en sep­tembre 2016 après un at­ten­tat ra­té à la voi­ture pié­gée près de Notre­dame de Pa­ris. Mer­cre­di 5 sep­tembre, des juges an­ti­ter­ro­ristes ont or­don­né le ren­voi aux as­sises de ce com­man­do, où fi­gure une Châ­let­toise.

Ces cinq femmes, au­jourd’hui âgées de 21 à 41 ans, sont ac­cu­sées d’avoir vou­lu lan­cer des at­taques en sui­vant les consignes, via des mes­sa­ge­ries cryp­tées, de Ra­chid Kas­sim, pro­pa­gan­diste du groupe État is­la­mique (EI) éga­le­ment ren­voyé aux as­ sises pour com­pli­ci­té, bien que pro­ba­ble­ment tué en Irak.

Dans la nuit du 3 au 4 sep­tembre 2016, Inès Ma­da­ni, alors âgée de 19 ans, et Or­nel­la Gillig­mann, une mère de fa­mille de dix ans son aî­née, do­mi­ci­liée à Châ­lette­sur­loing, ten­taient d’en­flam­mer avec une cigarette une Peu­geot 607 rem­plie de six bon­bonnes de gaz et as­per­gée de ga­soil qu’elles avaient ga­rée de­vant des res­tau­rants, en face de la ca­thé­drale. « Seul un mau­vais choix du car­bu­rant, dif­fi­ci­le­ment in­flam­mable, a fait échec à leur ten­ta­tive », rap­pellent les ma­gis­trats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.