Les su­per­mar­chés se sont adap­tés

Le Courrier du Loiret - - Au Pays - JU­LIEN LU­CAS

◗ Quand on pense au gas­pillage ali­men­taire, notre es­prit s’oriente ra­pi­de­ment vers la grande dis­tri­bu­tion. Tout le monde a en tête les images de des­truc­tion de den­rées ali­men­taires à l’ar­rière des ma­ga­sins car la date li­mite de consom­ma­tion est dé­pas­sée.

De­puis plu­sieurs an­nées main­te­nant, les en­seignes ont pris conscience du pro­blème, bien avant l’en­trée en vi­gueur de la loi du 11 fé­vrier 2016 re­la­tive à la lutte contre le gas­pillage ali­men­taire. C’est le cas du Su­per U de Beaune­la­ro­lande : « On a si­gné un par­te­na­riat avec la so­cié­té Co­mer­so qui re­prend les in­ven­dus. Avant, on trai­tait di­rec­te­ment avec les Res­tos du Coeur », ex­plique Vincent Cu­nault, res­pon­sable du ma­ga­sin.

Pour li­mi­ter la perte le tra­vail est fait en amont, en rai­son­nant sur la quan­ti­té à com­man­der par rap­port à ce qu’il est pos­sible de vendre. L’in­té­rêt est d’op­ti­mi­ser au maxi­mum car der­rière, il y a aus­si des ques­tions éco­no­miques : « À par­tir du mo­ment où on donne, c’est que l’on n’a pas réus­si à gé­rer », ajoute Vincent Cu­nault.

Alors ? Né­ces­si­té éco­no­mique ? Vraie prise de conscience ? Ou les deux ?

(PHO­TO : RÉ­MI DUGNE)

Le rayon des fruits et lé­gumes est ce­lui qui gé­nère le plus de pertes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.