Traî­nou tou­jours dans l’im­passe

Le Courrier du Loiret - - Neuville-aux-bois - JU­LIEN LU­CAS

Dé­li­cate de­puis plu­sieurs mois, la si­tua­tion ne semble pas s’amé­lio­rer à Traî­nou. Confron­tée à des dif­fi­cul­tés bud­gé­taires et han­di­ca­pée par des pro­jets qui n’abou­tissent pas, la com­mune est dans l’im­passe.

◗ De­puis de longs mois, la com­mune de Traî­nou traîne sa peine. En cause, une si­tua­tion fi­nan­cière dé­li­cate pour la com­mune, consé­cu­tive à plu­sieurs em­prunts contrac­tés ces der­nières an­nées. Plus gé­né­ra­le­ment, c’est le cli­mat gé­né­ral qui pose pro­blème : « C’est un dé­sastre, au­cun pro­jet n’abou­tit », dé­plore Di­dier Bar­ré, an­cien ad­joint à la mai­rie.

Il s’agit sur­tout d’un pro­jet, ce­lui de la Mai­son de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naire (MSP), vou­lue par le maire, Jean­yves Gueu­gnon*. En 2015, l’élu af­fi­chait sa vo­lon­té de construire une mai­son de san­té sur la com­mune. Trois ans plus tard et un em­prunt de deux mil­lions d’eu­ros contrac­té, les tra­vaux n’ont tou­jours pas dé­bu­té. La mai­rie comp­tait sur une sub­ven­tion de l’agence ré­gio­nale de san­té (ARS) pour sou­te­nir le pro­jet mais celle­ci n’a pas été at­tri­buée.

Ce n’est pas le seul dos­sier com­pli­qué pour la mai­rie. Les lo­caux de l’an­cien col­lège, ra­che­tés au Dé­par­te­ment, sont lais­sés pour compte. Après la dé­cou­verte d’amiante, une réhabilitation et une mise aux normes de­vaient se faire. Elle n’est plus à l’ordre du jour faute de moyens, la com­mune cherche dé­sor­mais un in­ves­tis­seur pour ra­che­ter le site de l’an­cien éta­blis­se­ment sco­laire.

Face à l’ac­cu­mu­la­tion d’em­prunts, contrac­tés par l’an­cienne mu­ni­ci­pa­li­té et l’ac­tuelle, le maire, Jean­yves Gueu­gnon a in­ter­pel­lé la pré­fec­ture à la re­cherche de so­lu­tions. Dès lors, l’élu a ini­tié des me­sures d’éco­no­mies pour ac­croître les re­ve­nus de la com­mune : hausse d’im­pôts et, der­niè­re­ment, une aug­men­ta­tion de prix des re­pas à la can­tine sco­laire a été dé­ci­dée.

Le conseil mu­ni­ci­pal en pleine tem­pête

La dé­gra­da­tion de la si­tua­tion de­puis trois ans a conduit à de mul­tiples dé­mis­sions au sein du conseil mu­ni­ci­pal et à créer un cli­mat dé­lé­tère au sein de l’as­sem­blée com­mu­nale. Di­dier Bar­ré a pu consta­ter cet ag­gra­ve­ment de la si­tua­tion : « Il y a un dés­in­té­rêt des élus pour la com­mune. On n’in­cite pas les conseillers à s’in­ves­tir et l’op­po­si­tion n’existe pas ».

La grogne a même ga­gné les ha­bi­tants. Elle s’ex­prime sur les ré­seaux so­ciaux, no­tam­ment sur le groupe Fa­ce­book Tu sais que tu viens de Traî­nou quand… ou en­core la page Traî­nou – vrai, créée par Di­dier Bar­ré. Avec l’échéance élec­to­rale qui ap­proche, les ten­sions risquent bien de s’in­ten­si­fier.

Le cau­che­mar de la mai­son de san­té

(*) Contac­té, l’élu n’a pas ré­pon­du à nos sol­li­ci­ta­tions.

La com­mune de Traî­nou est en proie à d’im­por­tantes dif­fi­cul­tés fi­nan­cières liées à une ac­cu­mu­la­tion d’em­prunts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.