Une as­so­cia­tion qui cherche le bien-être du corps

Le Courrier du Loiret - - Angerville -

Anne­so­phie Mas­si a créé l’as­so­cia­tion Corps à soi en juillet 2018. Di­plô­mée d’une maî­trise de Dance mo­ve­ment psy­cho­thé­ra­py, ob­te­nue à l’uni­ver­si­té Gold­smiths de Londres après quatre an­nées d’étude de la psy­cho­lo­gie hu­maine, d’ana­lyse du mou­ve­ment et du lan­gage du corps.

Elle exerce au­près d’adultes, d’en­fants en hô­pi­tal et en Éta­blis­se­ment d’hé­ber­ge­ment pour per­sonnes âgées dé­pen­dantes (EH­PAD). À Pussay elle anime de­puis le mois d’oc­tobre un ate­lier de danse libre et d’ex­pres­sion cor­po­relle pour adultes, ou­vert à tous. « Ce n’est pas une thé­ra­pie, ex­plique­t­elle, mais on peut en res­sen­tir des ef­fets. Après une séance on se sent apai­sé, res­sour­cé mais il n’y a pas de sui­vi. »

L’as­so­cia­tion a pour ob­jec­tif, avant tout, la pra­tique du tra­vail du corps as­so­cié à la thé­ra­pie et aus­si de per­mettre des ren­contres in­ter­gé­né­ra­tion­nelles et in­ter­pro­fes­sion­nelles En dé­but d’an­née pro­chaine, elle pro­po­se­ra à An­ger­ville, des ate­liers d’éveil cor­po­rel pour les en­fants.

Contact. 07.82.63.05.53

Anne-so­phie Mas­si, fon­da­trice de l’as­so­cia­tion Corps à soi.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.