RER D : les di­rects pour Pa­ris, c’est fi­ni !

Le Courrier du Loiret - - La Une - PHI­LIPPE DE LA GRANGE

À comp­ter du di­manche 9 dé­cembre, les usa­gers de la ligne D du RER au dé­part de Ma­le­sherbes se­ront obli­gés de prendre une cor­res­pon­dance.

◗ À trois se­maines de Noël, pas sûr que les usa­gers de la ligne D du RER ap­pré­cient le ca­deau de la SNCF, ce­lui qui leur im­po­se­ra un chan­ge­ment de train. Au terme d’une étude com­pa­ra­tive « pour amé­lio­rer les condi­tions de tran­sport », la re­fonte d’offre « SA 2019 » vi­sant à « ré­duire les re­tards et à ajou­ter des trains sur le RER D » est dé­sor­mais à quai. Ni les pé­ti­tions des voya­geurs ni les re­cours des as­so­cia­tions de dé­fense des usa­gers ni les trac­ta­tions me­nées par les élus n’ont réus­si à sus­pendre ce pro­jet sur les rails de­puis trois ans tes­té par un exer­cice en gran­deur na­ture, sous la forme d’une « marche à blanc » réa­li­sée la nuit du 22 au 23 sep­tembre.

Seu­le­ment 80 % de ponc­tua­li­té ac­tuel­le­ment

Le prin­cipe est de sim­pli­fier la ligne en pas­sant de cinq à trois bi­fur­ca­tions et en ins­tau­rant des cor­res­pon­dances pour trois branches dont celle de Ma­le­sherbes. Un « dé­bran­che­ment » dans le lan­gage du rail. « Ain­si, les in­ci­dents se dif­fu­se­ront moins d’une branche à l’autre », au­gure la SNCF.

Di­manche 9 dé­cembre, les pas­sa­gers au dé­part de Ma­le­sherbes de­vront chan­ger de rame, à Ju­vi­sy, Vi­ry­châ­tillon ou Cor­beilEs­sonnes, pour re­joindre la Ca­pi­tale. Une cor­res­pon­dance de cinq à six mi­nutes qui peut conduire à un chan­ge­ment de quai en heure creuse, « spé­cia­le­ment tra­vaillée pour être la plus simple pos­sible pour les voya­geurs : pas de chan­ge­ment de quai au­tant que pos­sible, temps de cor­res­pon­dance ni trop courts ni trop longs », as­sure­t­on à la SNCF.

À sa dé­charge, le RER D, la ligne la moins ré­gu­lière d’ile­de­france, n’est pas à l’abri de la cri­tique : vé­ tus­té des rames, in­sa­lu­bri­té, in­con­fort, in­sé­cu­ri­té et sur­tout re­tards. « 80 % de ponc­tua­li­té en moyenne sur la ligne, ce n’était pas bon. Avec cette rup­ture de charge, les voya­geurs de la branche sud au­ront quelques mi­nutes de plus sur leur tra­jet, mais ils bé­né­fi­cie­ront au fi­nal des amé­ lio­ra­tions sur l’en­semble de la ligne ».

Pour ac­com­pa­gner ce chan­ge­ment, l’opé­ra­teur pro­met des trains sup­plé­men­taires aux heures de pointe et le soir, le dé­ploie­ment de rames NG (Nou­velle gé­né­ra­tion) plus confor­tables et un « coup de neuf » dans les gares qui ja­lonnent le tra­jet avec une amé­lio­ra­tion de la si­gna­lé­tique, des écrans, des abris… Et le re­tour de la ver­sion pa­pier des fiches ho­raires qui, par vo­lon­té de dé­ma­té­ria­li­sa­tion, avait dis­pa­ru des gui­chets.

Sur les 615.000 per­sonnes qui em­pruntent chaque jour la ligne du RER D, celles qui le prennent à Ma­le­sherbes ne re­pré­sentent que 2 % des pas­sa­gers, soit 6.300 voya­geurs. D’ici 2030, 900.000 voya­geurs sont an­non­cés sur la ligne.

En échange du chan­ge­ment à Ju­vi­sy, Vi­ry-châ­tillon ou Cor­beil-es­sonnes, la SNCF pro­met des trains sup­plé­men­taires et des rames plus confor­tables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.