In­té­res­sant mais com­pli­qué

Quel cy­cliste n’a pas rê­vé de dis­po­ser d’un bi­don dis­pen­sant à l’en­vi de l’eau ou de la bois­son éner­gé­tique. Avec son bi­don WS Double Use, Ap­to­nia pro­pose un bou­chon mul­ti­fonc­tion ori­gi­nal et des do­settes éner­gé­tiques.

Le Cycle - - Essai - Par F. Iehl

Le sys­tème WS Double Use est plein d’ori­gi­na­li­tés. Il y a d’une part les bois­sons. Elles se pré­sentent sous forme li­quide, condi­tion­nées dans des sa­chets à vis­ser dans le bi­don. Elles existent en deux ver­sions, ISO et ISO +. La pre­mière est des­ti­née à des ef­forts com­pris entre 1 et 3 heures, la se­conde à des ef­forts de plus de 3 heures. Chaque dose de bois­son ap­porte en­vi­ron 130 kcal. Le bi­don dis­pose d’un bou­chon mul­ti­fonc­tion. On ouvre le bi­don ou on le ferme avec une mo­lette au quart de tour ( bague gris fon­cé). Avec une bague tour­nante, on sé­lec­tionne la concen­tra­tion en bois­son éner­gé­tique. En­fin, la « té­tine » en po­si­tion basse dis­tri­bue la bois­son, et si on la tire, on passe sur l’eau pure. Sur le vé­lo, la sé­lec­tion « ou­vert » ou « fer­mé » est pos­sible dans le porte-bi­don. En re­vanche, im­pos­sible de tour­ner la mo­lette agis­sant sur la concen­tra­tion. Le ti­rage de la té­tine né­ces­site de la force, les fausses dents n’ai­me­ront pas for­cé­ment. Donc, en gros, on fait ses ré­glages avant de par­tir. À l’in­té­rieur du bi­don, on visse le sa­chet de bois­son et on rem­plit d’eau, le sa­chet a donc in­té­rêt à être propre.

Avan­tage : on peut par­tir avec plu­sieurs sa­chets dans la poche pour se ra­vi­tailler en cours de route. C’est plus pra­tique que de la poudre à trans­por­ter et mé­lan­ger. Au ni­veau de la consom­ma­tion, té­tine en­fon­cée, on a bien la sen­sa­tion d’avoir une bois­son éner­gé­tique. La sé­lec­tion de la concen­tra­tion mo­di­fie bien le goût mais ne peut que dé­na­tu­rer l’iso­to­nie de la bois­son, du fait du mé­lange eau/ bois­son éner­gé­tique. Té­tine ti­rée en po­si­tion haute, on a de l’eau pure im­mé­dia­te­ment, sans bois­son Iso. Le bi­don se net­toie ra­pi­de­ment, le tout est de pen­ser à le rin­cer té­tine basse et haute pour éli­mi­ner les ré­si­dus de bois­son Iso. D’un point de vue pra­tique sur le vé­lo, le bou­chon s’avère un peu com­pli­qué, et il faut les deux mains pour cer­taines ma­ni­pu­la­tions. L’autre cri­tique porte sur l’iso­to­nie de la bois­son qui n’est pas res­pec­tée. En ef­fet, on a une dose constante de bois­son qui est plus ou moins di­luée à chaque prise et le même sa­chet est des­ti­né à deux conte­nances, 550 et 700 ml... La bois­son est agréable au goût et ne pro­voque pas d’aci­di­té. Mais l’ap­port éner­gé­tique est as­sez bas, sur­tout si on di­lue beau­coup, puis­qu’on part sur des va­leurs de l’ordre de 130-140 kcal seule­ment.

Les sa­chets sont fa­ciles à avoir dans les poches pour faire un plein ex­press ! La ro­sette peut être conser­vée une se­maine une fois ou­verte.

Le bou­chon a 3 fonc­tions : ou­ver­ture/fer­me­ture, do­sage de la bois­son Iso+ et sé­lec­tion eau/ bois­son éner­gé­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.