La Cy­clas­sic Ronde des Causses

Cette pre­mière édi­tion de la Cy­clas­sic s’est dé­rou­lée avec la pire mé­téo qui soit : pluie, froid et même neige ! Une pre­mière qui res­te­ra dans les es­prits de ceux qui sont al­lés au bout.

Le Cycle - - Sommaire - Par F. Pon­de­vie

La pre­mière édi­tion de la Cy­clas­sic Ronde des Causses au­ra vé­cu un bap­tême par­ti­cu­liè­re­ment re­dou­table et craint par tous les or­ga­ni­sa­teurs de cy­clo­spor­tives. Alors que la mé­téo était es­ti­vale deux jours au­pa­ra­vant, avec un grand so­leil et 25 °C, que la veille, le temps était en­core très agréable jus­qu’en fin d’après-mi­di. Mais ce fut un chan­ge­ment com­plet et cau­che­mar­desque qui al­lait s’opé­rer dans la soi­rée et la nuit. La pluie fit son ap­pa­ri­tion et le froid fit un brusque re­tour dans la ré­gion. La neige est an­non­cée sur les som­mets lo­zé­riens, dès 1 000 m d’al­ti­tude, et la gen­dar­me­rie par­lait même d’an­nu­la­tion… Dé­ci­sion a été donc prise par l’or­ga­ni­sa­tion de sup­pri­mer la por­tion de route au ni­veau de la boucle du Lar­zac afin d’abré­ger les souf­frances des cy­clistes. Le grand par­cours ne fe­ra plus que 127 km, tan­dis que le pe­tit cir­cuit res­te­ra à 88 km (+ 22 km de liai­son). Le ma­tin de l’épreuve, les condi­tions mé­téo ont été mal­heu­reu­se­ment conformes aux pré­vi­sions, et ce fut un temps froid (5 °C à l’heure du dé­part !), hu­mide et gris qui at­ten­dait les concur­rents. MÊME DES­TIN QUE L’AR­DÉ­CHOISE ? On fé­li­ci­te­ra les 273 par­tants qui ont relevé le défi et se sont pré­sen­tés sur la ligne de dé­part, em­mi­tou­flés dans leurs K-Way et af­faires d’hi­ver qu’ils avaient dû res­sor­tir des pla­cards. En pre­mière ligne, on re­trou­vait quelques têtes d’af­fiche du cy­clo­sport comme William Turnes, Jean-Luc Cha­va­non, Ni­co­las Roux, ou en­core Phi­lippe Bar­det, le père de Ro­main, vain­queur dans sa ca­té­go­rie, mais aus­si Gé­rard Mist­ler, le créa­teur et or­ga­ni­sa­teur de l’Ar­dé­choise. Fort de presque trente an­nées d’or­ga­ni­sa­tion de la plus grande cy­clo­spor­tive de France, il ne s’émou­vait guère de la mé­téo qui lui rap­pe­lait les dé­buts de l’Ar­dé­choise. « On a connu pa­reille mé­téo lors de pre­mière édi­tion en 1992. Il fai­sait très froid, la neige était pré­sente dans cer­tains sec­teurs et seule­ment la moi­tié des ins­crits prirent le dé­part. Fran­che­ment, ça nous avait mis un coup au mo­ral, mais fi­na­le­ment, l’an­née d’après, le nombre d’ins­crip­tions avait dou­blé. » Puisse ce sou­ve­nir por­ter chance à la Cy­clas­sic et lui sou­hai­ter pa­reil des­tin ! Si les par­tants furent peu nom­breux, ils ont tou­te­fois bé­né­fi­cié d’un par­cours to­ta­le­ment sé­cu­ri­sé et pri­va­ti­sé à 90 %. Là en­core, on ne peut que fé­li­ci­ter « chau­de­ment » tous les bé­né­voles qui ont te­nu leur poste pen­dant plu­sieurs heures afin que les cy­clistes puissent pé­da­ler en toute sé­cu­ri­té. On fe­ra de même pour ceux qui ont te­nu les ra­vi­taille­ments, très co­pieux car di­men­sion­nés pour près de 500 concur­rents et qui ont fait au mieux pour ré­con­for­ter et ré­chauf­fer les

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.